Immersion avec les plongeurs qui scannent la grotte Cosquer

Vu sur le web
Bref
Lisa Castelly
6 Fév 2018 0

L’eau monte de 2,5 millimètres par an, en Méditerranée. Il y a donc une certaine urgence à enregistrer et scanner les merveilles que recèlent les parois de la grotte Cosquer, située à proximité de la calanque de Morgiou, mais accessibles aux seuls plongeurs expérimentés. Depuis septembre 2017, une petite équipe a déjà passé une vingtaine de journées dans des conditions particulièrement éprouvantes, raconte Le Monde. Quatre plongeurs à la fois, pas plus, ont donc pour mission de se rendre dans la grotte, équipés d’un scanner de haute précision, dans un caisson étanche. Ils descendent d’abord à 37 mètres de profondeur, avant de remonter un boyau étroit de 150 mètres de long pour atteindre les salles émergées, dont la surface totale atteint 2 500 mètres carrés.

« Le plus éprouvant est d’éviter tout appui sur les parois ­ornées, dans le noir, avec du matériel dans les mains, alors que le sol est glissant et irrégulier, tout en suivant l’itinéraire balisé qui nous est imposé. Ajoutez à cela les plongées en début et fin de journée, le froid, l’impossibilité de se restaurer dans la grotte : la première semaine, j’ai perdu 4 kilos ! De plus, nous conservons une partie de nos combinaisons de plongée, car nous opérons souvent plusieurs heures immergés jusqu’aux épaules dans une eau à 15 °C », témoigne Bertrand Chazaly, ingénieur géomètre-topographe à la tête du projet.

C’est la société ­Fugro Geoid qui a été chargée par la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) de ce nouveau relevé d’une précision inédite. Il devrait permettre à la communauté scientifique d’étudier les très nombreux dessins et gravures de la grotte. Et peut-être aussi, permettre sa reproduction pour la réplique que la région souhaite installer dans la Villa Méditerranée.

Source : Le Monde

A la une

Après le drame de la rue d’Aubagne, les Assises de l’habitat se referment en catimini
Cela devait être un point d'orgue. Avec, comme le veut l'expression, un peu de bruit de débat autour de l'habitat et du logement, thématique...
Des dépôts sauvages de bauxite enveniment les relations entre Alteo et ses opposants
"Bonjour Monsieur Duchenne, on vous ramène la bauxite que l'on vous aurait volé". Ce mercredi 13 mars, Olivier Dubuquoy, militant de l’association écologiste ZEA,...
Portes ouvertes au Bastion social Marseille et manif pour les fermer
Il n'y aura peut-être pas beaucoup de bougies, mais la première est soufflée. Ce samedi, le Bastion social Marseille fête le premier anniversaire de...
L’usine de chocolaterie de Saint-Menet s’est arrêtée sans un bruit
Repérable pendant longtemps à l'odeur de chocolat qui s'en dégageait, l'ex-usine de Nestlé à Saint-Menet (11e) n'est désormais qu'une silhouette industrielle vidée de toute...
[Vidéos] “Ma prof m’a dit de ne pas dire que je viens de Félix-Pyat”
Ce jeudi, à 20 heures, Marsactu organise son septième débat au Théâtre de l'Oeuvre. Pour cette soirée, nous avons choisi de nous pencher sur...
L’horizon professionnel restreint d’une jeunesse défavorisée
Marsactu organise un nouveau débat de Marsactu ce jeudi soir, "Jeune, insère toi si tu peux". Pour réserver vos places, rendez-vous ici.Il a tout...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire