Harcèlement sexuel au conservatoire d’Aix : la mairie reconnaît avoir été avertie dès 2016

Confirmation
Bref
le 22 Juil 2022
3

Lors du conseil municipal d’Aix-en-Provence ce vendredi 22 juillet, la députée et élue d’opposition (Renaissance) Anne-Laurence Petel a interpellé la majorité sur les témoignages de harcèlement sexuel recueillis par Marsactu visant le directeur du conservatoire Darius-Milhaud Jean-Philippe Dambreville. La maire d’Aix Sophie Joissains (UDI), qui ne s’était pas exprimée publiquement sur le sujet jusqu’ici, a pris la parole. “Il y a une enquête en cours, donc je ne m’étalerai pas. Mais la Ville a été vigilante, nous avons appliqué la loi quand il le fallait”, a-t-elle assuré devant l’assemblée.

Son intervention a été complétée par celle du directeur général des services, Bernard Magnan. “Après avoir vu mon nom cité dans Marsactu, je me dois d’apporter des éclairages”, a-t-il indiqué. “En 2016 je suis alerté par le représentant syndical Alain Capus de témoignages, sous couvert d’anonymat, de propos verbaux irrespectueux de la part du directeur, explique Bernard Magnan, confirmant les informations de Marsactu. J’ai souhaité recevoir Jean-Philippe Dambreville pour lui dire qu’il devait être vigilant dans ses propos. Alain Capus n’a plus eu connaissance de dysfonctionnement entre 2016 et 2020.” Le fonctionnaire explique ne pas être allé plus loin en raison de “l’anonymat” des témoignages.

Une enquête interne sera finalement ouverte en mars 2022 suite à la réception de signalements par la mairie à l’automne 2021. “À ce moment-là des personnes sans être couvertes de l’anonymat se sont exprimées par écrit, donc la procédure s’est immédiatement mise en route”, affirme-t-il. Jean-Philippe Dambreville a été suspendu pour 18 mois par la municipalité et une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet d’Aix en avril.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Haçaira Haçaira

    “pour lui dire qu’il devait être vigilant dans ses propos” on croit rêver : pas que ces propos sont inqualifiables, non juste être vigilant !

    Signaler
  2. Manipulite Manipulite

    Quelle inertie coupable de la part de la hiérarchie de la Mairie depuis 2016 !

    Signaler
  3. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Dans ce type d’affaires, la parole des victimes est le plus souvent de peu de poids. La présomption d’innocence, tout ça…

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire