Grève des poubelles : la métropole part à l’offensive contre Force ouvrière

Rupture
Bref
le 21 Jan 2022
4
Des poubelles débordent boulevard Sakakini (5e) mercredi 19 janvier 2022. (Photo SL)

Des poubelles débordent boulevard Sakakini (5e) mercredi 19 janvier 2022. (Photo SL)

La métropole Aix Marseille Provence n’est pas prête à accepter les revendications du syndicat Force ouvrière (FO), dont les éboueurs sont en grève depuis mardi 18 janvier. Dans un courrier de deux pages adressé au secrétaire général de FO, le directeur général des services de la métropole, Domnin Rauscher, répond à chaque point. Il précise que la prime de 100 euros supplémentaire est “illégale”, que celle de 90 euros entérinée dans l’accord signé en décembre avec les quatre autres syndicats ne concerne que les métiers dits “pénibles”. Mais aussi que les agents de maîtrise bénéficient déjà d’une revalorisation de leur prime à hauteur de 140 euros depuis janvier. Un changement de paradigme notoire du dialogue social de la métropole qui a longtemps donné la priorité à Force ouvrière.

Je vous rappelle que le blocage de l’accès à un site ou bien l’occupation des locaux dans l’intention d’empêcher le travail des non-grévistes sont des actes abusifs et que de telles actions sont illégales“, écrit-il en faisant référence au blocage des garages Rabatau (10e) et La Cabucelle (15e) où se trouvent les bennes à ordures. La préfecture pourrait procéder à des réquisitions d’agents si la situation venait à durer.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Ce qui transparaît, c’est que cette grève a un but principalement électoraliste : en perte de vitesse, FO cherche une victoire sur les autres syndicats avant les prochaines élections professionnelles. Pour ma part, j’espère qu’il n’en sera rien : la plaisanterie de la mauvaise (co-)gestion de cette ville par le syndicat dit “majoritaire” a assez duré.

    Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    La métropole et Moraine en particulier n’attaquent pas de front Rué, ils s’abritent derrière le directeur général des services,la Loi et bientôt le Préfet.L’on ne sait jamais vis à vis des municipaux et territoriaux.
    Mais je dis peut importe, Rué est toxique, et réduire FO à sa plus simple expression est fondamental.Cette ville a trop subit avec ce syndicat néfaste et leurs complices Gaudin,Vassal, Moraine et le comique B.Gilles qui font semblant d’êtres leurs opposants , aujourd’hui.Pitoyables.

    Signaler
  3. vékiya vékiya

    les boules puantes vont fuser, c(est génial !

    Signaler
  4. Doc Boxk Doc Boxk

    L’hiver est une bonne période pour aller au clash. Les odeurs seront moindres. Puisqu’il semble que ce soit la seule solution possible pour clore plus de soixante années d’un feuilleton interminable et d’un chantage quasi permanent à la grève. En tant qu’administré on se prépare à des rues bien « garnies » avec pourquoi pas un concours photo à la clé, histoire d’illustrer l’almanach FO local. Mais que le problème soit enfin réglé. Sans oublier des campagnes d’information et de « sensibilisation » du public qui ne sait plus toujours ce que sont des poubelles propres (sic) et les bases du tri. Pourquoi cette ville est-elle une telle exception ? Elle mérite tellement mieux.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire