Les éboueurs votent une nouvelle grève des poubelles à Marseille à l’appel de FO

blocage
Bref
le 18 Jan 2022
10
Les éboueurs votent une nouvelle grève lors d'une assemblée générale de Force ouvrière au garage Rabatau (10e). (Photo SL)

Les éboueurs votent une nouvelle grève lors d'une assemblée générale de Force ouvrière au garage Rabatau (10e). (Photo SL)

Lors d’une assemblée générale ce mardi soir, le syndicat Force ouvrière (FO) a voté la reprise de la grève lors d’une assemblée générale qui réunissait une soixantaine d’agents au garage Rabatau (10e). Un préavis avait été envoyé par FO à Martine Vassal, présidente de la métropole, le 10 janvier dernier.

Patrick Rué, secrétaire général du syndicat a annoncé les deux principales revendications lors d’une conférence de presse mardi matin : une réduction du temps de travail en raison du Covid pour laisser le temps aux agents de se changer et de se doucher, soit une journée de 5 h 38, ainsi qu’une prime du dimanche d’environ 80 euros pour tous les agents de nuit.

Au garage Rabatau ce mardi soir, la confusion s’est fait sentir parmi les agents. “Si on n’a pas obtenu de prime, pourquoi on a arrêté la grève la dernière fois ?“, s’indigne l’un. “Je n’ai pas tout compris aux revendications“, admet un autre. Une partie d’entre eux s’est rendu dans le secteur des 4e et 5e arrondissements pour bloquer la tournée de nuit.

Le conflit social qui oppose la métropole Aix-Marseille-Provence et les syndicats des éboueurs dure depuis le mois de septembre et cette grève est la troisième de la série. Un accord a pourtant été signé avec les quatre autres syndicats que sont la CGT, l’Unsa, la FSU et la CFTC, mais FO ne s’en satisfait pas. Le mouvement va donc reprendre à Marseille plutôt que sur les autres territoires de la métropole, qui ne sont pas concernés, ayant déjà une prime le dimanche.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. vékiya vékiya

    et oui les gars, c’est dur d’abandonner ses gâches et se mettre à bosser pour son employeur.

    Signaler
  2. zaza zaza

    Ben dis donc Rué a évalué à la minute prés le temps pour se changer et se doucher !! N’est pas ingénieur qui veut :))

    Signaler
  3. Electeur du 8e Electeur du 8e

    “Une réduction du temps de travail en raison du covid” : c’est absolument fantastique, cette revendication ! Le covid entraîne un absentéisme supplémentaire pour cause de maladie, et les agents présents devraient, de leur côté, travailler moins ? Tout est bon pour justifier l’injustifiable.

    Le seul éboueur qui semble avoir du bon sens dans la mini-assemblée générale qui a voté cette grève est celui qui dit qu’il n’a pas tout compris.

    Signaler
  4. ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

    “Je n’ai pas tout compris aux revendications“
    C-O-L-L-EC-T-O-R
    Le mec fait grève sans savoir pourquoi. Exceptionnel.

    Signaler
    • leb leb

      Oui, j’ai tiqué sur la phrase moi aussi, le gars doit penser que faire grève ça fait partie de son boulot.

      Signaler
    • vékiya vékiya

      rien ne dit qu’il ait voté pour la grève.

      Signaler
  5. Patafanari Patafanari

    Un vote à main levée dans les poches.

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Oh, lever la main, ça fatigue. Y a le covid, faut s’économiser.

      Signaler
  6. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    Les rats se frottent les papattes…!

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire