Grève dans les lycées Victor-Hugo et Saint-Exupéry pour défendre l’éducation prioritaire

ZEP
Bref
Benoît Gilles
10 Oct 2016 0

Démarré à la rentrée à Paris et en banlieue, le mouvement “touche pas à ma ZEP” s’étend à Marseille. Les personnels de Victor-Hugo (3e arrondissement) et Saint-Exupéry (15e) sont en grève ce mardi à l’appel d’une intersyndicale pour protester contre la disparition programmée des dispositifs d’éducation prioritaire. “2017 est censé être une année transitoire mais nous sommes maintenus dans le flou, explique Frédéric Salvy, conseiller principal d’éducation à Victor-Hugo. Si nous perdons le statut d’établissement en zone d’éducation prioritaire, nous perdons également les moyens qui vont avec. Cela veut dire plus d’élèves par classe, moins de possibilité de dédoubler les classes et de travailler sur les projets.” Cela signifie aussi la perte des points d’ancienneté supplémetaires dont bénéficient les enseignants qui officient dans ces lycées.

Pour l’heure, le mouvement en écho à la mobilisation parisienne ne concerne que les deux lycées d’enseignement généraux sur les trois situés en ZEP. Mais, à terme, les lycées professionnels pourraient également être concernés. “Nous allons faire le point ce lundi avec nos collègues des lycées professionnels, reprend le porte-parole des grévistes, syndiqué à la CGT. Le mouvement pourrait s’étendre aux lycées pro à la rentrée des vacances de la Toussaint.” Si le préavis de grève ne concerne pour l’heure qu’une journée, il pourrait être reconduit en assemblée générale.


A la une

[C’est mon data] Où sont les 22 000 hectares de terres agricoles bétonnées depuis 25 ans ?
Prenez une carte de Marseille. Enlevez quand même un petit bout du massif des calanques. Vous avez une idée de la surface de terres...
Jean-Noël Consalès : “90% du maraîchage de la métropole est consommé à l’extérieur “
Rarement le contenu de nos assiettes a autant servi de miroir à notre civilisation. La qualité de ce qu'on mange, comment et où ces...
La marina fantôme cachée derrière le hangar J1
Derrière le projet du hangar J1, il y a un loup voire, vu le contexte marin, un requin. La métaphore animale est de rigueur...
Romain Capdepon : “Dans les réseaux, on voit d’abord les minots mais sans rien savoir d’eux”
Pour les "Minots" dont parle Romain Capdepon, il y a, au commencement, l'espoir de côtoyer un "destin social acceptable". Le premier livre du chef de rubrique...
BG
Plan d’urbanisme : “Il y a une volonté politique latente d’embourgeoiser le centre-ville”
Depuis ce lundi et jusqu'au 4 mars prochain, la métropole soumet à enquête publique l'un des documents clefs du développement des 18 communes qui...
Christian Burle, un vice-président bétonneur pour gérer l’agriculture à la métropole
Martine Vassal était l'invitée d'honneur des vœux du maire de Peynier. "C'était une évidence de donner à Christian Burle la délégation de l'agriculture", déclame-t-elle. À...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire