En voie d’expulsion, le squat Saint-Just obtient un sursis

Revoyure
Bref
le 9 Mai 2019
0

La question de l’expulsion du squat Saint-Just, demandée par le diocèse propriétaire des murs, ne sera pas traitée ce jeudi. Le tribunal d’instance a répondu favorablement à la demande de renvoi des avocats des différentes parties. Après avoir accepté les occupants tout l’hiver, le diocèse assignait plusieurs dizaines de personnes pour occupation illégale afin de pouvoir récupérer l’usage des lieux, voués à une vente prochaine. L’audience a été renvoyée au 27 juin.

Durant ce délai de plus d’un mois et demi, les familles de demandeurs d’asile et les mineurs isolés étrangers devraient pouvoir continuer à occuper les lieux, investis depuis le mois de décembre (Lire notre dernier article sur le sujet). Début avril, le conseil départemental et l’État avaient respectivement mis à l’abri 178 mineurs et 39 personnes en famille. Les personnes toujours présentes dans les lieux sont soit arrivées entretemps, soit des familles qui ont refusé les propositions de l’État faute de garanties suffisantes, notamment pour la durée de la prise en charge proposée.

« Ces familles maintiennent leur position, si de réelles propositions leur sont faites, elles accepteront », déclarait Isabelle, membre du collectif Saint-Just, devant le tribunal où les soutiens du squat et ses habitants s’étaient rassemblés. Le collectif renouvelle son appel aux dons de denrées de première nécessité et aux volontaires pour tenir jusqu’à la prochaine échéance.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire