Dépaysement de l’enquête judiciaire sur la mort de Zineb Redouane

Transfert
Bref
le 20 Juin 2019
2

Première victoire pour la famille de Zineb Redouane, décéde le 2 décembre dernier à l’hôpital de la Conception d’un choc opératoire après avoir reçu une grenade lacrymogène au visage tandis qu’elle fermait les fenêtres de son appartement. Après un premier avis défavorable, le procureur près la cour d’appel d’Aix-en-Provence a décidé du dépaysement de l’enquête, annonce Le Monde.

« Au moment de la manifestation, un magistrat du parquet était présent aux côtés des forces de l’ordre, ce qui, en soi, n’a aucune incidence sur les faits mais peut créer une forme de suspicion, indique le magistrat Robert Gelli au quotidien du soir. C’est un élément que j’ignorais jusqu’alors et qui me gêne un peu. Je considère que la sérénité de la poursuite de l’information à Marseille risque d’être perturbée. Autant anticiper des polémiques inutiles ».

La famille avait demandé le dépaysement de l’enquête en avril, jugeant, selon les mots de l’avocat Yassine Bouzrou, qu’elle était jusqu’ici « catastrophique ». « La juridiction de Marseille semble protéger le policier dans la mesure où aucun tireur n’a été identifié », malgré la présence d’une caméra de la ville à proximité de l’appartement de Zineb Redouane, estime l’avocat.

Source : Le Monde

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. petitvelo petitvelo

    video-surveillance ou video-protection, le citoyen jugera …

    Signaler
  2. Tarama Tarama

    Le Monde qui publie son article dans ses pages « Afrique » pour un fait qui s’est déroulé à Marseille…

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire