Des demandeurs d’asile campent devant la préfecture

Tentes
Bref
Lisa Castelly
11 Déc 2017 0

Une petite dizaine de tentes se sont installées sur la place Félix-Baret dimanche soir, après une marche organisée dans la journée autour des droits des demandeurs d’asile. Tous demandeurs d’asile sous procédure Dublin, cette trentaine d’hommes venus de différents pays demandent à pouvoir effectuer leur demande d’asile en France, et non pas en Italie, où ils ont laissé leurs empreintes malgré eux, expliquent-ils. Dans l’attente de leur renvoi de l’autre côté des Alpes, certains ne sont pas logés du tout, d’autres sont dans des centres à Gémenos et Vitrolles.

Le chef de cabinet du préfet est venu à la rencontre des manifestants ce lundi après-midi. « Il leur a dit qu’il fallait accepter leur situation et la procédure Dublin », résume une militante du collectif Al-Manba présente sur place. Interrogé lors de sa première conférence de presse, le nouveau préfet tout juste arrivé Pierre Dartout a commenté : « Ils ont vocation à retourner dans le pays où ils ont fait leur première demande d’asile. Ils sont logés dans des centres Prahda (comme celui de Gémenos, ndlr) qui offrent des conditions acceptables. Notre politique c’est d’assurer une fluidité permettant le départ de ceux qui ont fait leur première demande d’asile ailleurs. » Les campeurs, eux, sont prêts à passer une nouvelle nuit sur place pour être entendus.

0
commentaires

A la une

Au Vélodrome, l’OM jouera vraiment à domicile
Ils vécurent heureux et gagnèrent beaucoup de titres ? Le maire de Marseille était ravi ce jeudi de célébrer dans la salle des mariages...
La chambre des comptes livre une inquiétante radiographie de l’AP-HM
Il ne faut pas attendre de la chambre régionale des comptes qu’elle remette en cause l’impératif d’équilibre économique réclamée à l’assistance publique des hôpitaux...
L’hôpital sous la rigueur : un gestionnaire témoigne d’un quotidien ubuesque
De l'hôpital et de son sous-effectif, on entend d'abord les soignants et les patients. Usagers et praticiens hospitaliers sont nécessairement en première ligne. Ce...
À Euroméditerranée, la présidente demande la tête du directeur
Une bombe. Quelques mots et une lente déflagration dont les effets en cascade sont encore difficiles à percevoir. Comme le rapportent Gomet et la...
[L’été à la Belle de Mai] La gestion du Couvent Levat génère des tensions dans le quartier
Ces derniers jours, l'événement résonne nationalement. Il s'affiche dans les pages culture de grands journaux nationaux - lire ici la Croix ou là le Monde. Émancipation : c'est...
La Ville de Marseille régularise les travaux sans permis de son adjoint au patrimoine
"Vous pensez que je suis le seul à Marseille ? Vous pensez que cela méritait deux pages dans les journaux ? C'est uniquement pour...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire