Des demandeurs d’asile campent devant la préfecture

Tentes
Bref
Lisa Castelly
11 Déc 2017 0

Une petite dizaine de tentes se sont installées sur la place Félix-Baret dimanche soir, après une marche organisée dans la journée autour des droits des demandeurs d’asile. Tous demandeurs d’asile sous procédure Dublin, cette trentaine d’hommes venus de différents pays demandent à pouvoir effectuer leur demande d’asile en France, et non pas en Italie, où ils ont laissé leurs empreintes malgré eux, expliquent-ils. Dans l’attente de leur renvoi de l’autre côté des Alpes, certains ne sont pas logés du tout, d’autres sont dans des centres à Gémenos et Vitrolles.

Le chef de cabinet du préfet est venu à la rencontre des manifestants ce lundi après-midi. “Il leur a dit qu’il fallait accepter leur situation et la procédure Dublin”, résume une militante du collectif Al-Manba présente sur place. Interrogé lors de sa première conférence de presse, le nouveau préfet tout juste arrivé Pierre Dartout a commenté : “Ils ont vocation à retourner dans le pays où ils ont fait leur première demande d’asile. Ils sont logés dans des centres Prahda (comme celui de Gémenos, ndlr) qui offrent des conditions acceptables. Notre politique c’est d’assurer une fluidité permettant le départ de ceux qui ont fait leur première demande d’asile ailleurs.” Les campeurs, eux, sont prêts à passer une nouvelle nuit sur place pour être entendus.


A la une

[C’est mon data] Où sont les 22 000 hectares de terres agricoles bétonnées depuis 25 ans ?
Prenez une carte de Marseille. Enlevez quand même un petit bout du massif des calanques. Vous avez une idée de la surface de terres...
Jean-Noël Consalès : “90% du maraîchage de la métropole est consommé à l’extérieur “
Rarement le contenu de nos assiettes a autant servi de miroir à notre civilisation. La qualité de ce qu'on mange, comment et où ces...
La marina fantôme cachée derrière le hangar J1
Derrière le projet du hangar J1, il y a un loup voire, vu le contexte marin, un requin. La métaphore animale est de rigueur...
Romain Capdepon : “Dans les réseaux, on voit d’abord les minots mais sans rien savoir d’eux”
Pour les "Minots" dont parle Romain Capdepon, il y a, au commencement, l'espoir de côtoyer un "destin social acceptable". Le premier livre du chef de rubrique...
BG
Plan d’urbanisme : “Il y a une volonté politique latente d’embourgeoiser le centre-ville”
Depuis ce lundi et jusqu'au 4 mars prochain, la métropole soumet à enquête publique l'un des documents clefs du développement des 18 communes qui...
Christian Burle, un vice-président bétonneur pour gérer l’agriculture à la métropole
Martine Vassal était l'invitée d'honneur des vœux du maire de Peynier. "C'était une évidence de donner à Christian Burle la délégation de l'agriculture", déclame-t-elle. À...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire