Des demandeurs d’asile campent devant la préfecture

Tentes
Bref
Lisa Castelly
11 Déc 2017 0

Une petite dizaine de tentes se sont installées sur la place Félix-Baret dimanche soir, après une marche organisée dans la journée autour des droits des demandeurs d’asile. Tous demandeurs d’asile sous procédure Dublin, cette trentaine d’hommes venus de différents pays demandent à pouvoir effectuer leur demande d’asile en France, et non pas en Italie, où ils ont laissé leurs empreintes malgré eux, expliquent-ils. Dans l’attente de leur renvoi de l’autre côté des Alpes, certains ne sont pas logés du tout, d’autres sont dans des centres à Gémenos et Vitrolles.

Le chef de cabinet du préfet est venu à la rencontre des manifestants ce lundi après-midi. « Il leur a dit qu’il fallait accepter leur situation et la procédure Dublin », résume une militante du collectif Al-Manba présente sur place. Interrogé lors de sa première conférence de presse, le nouveau préfet tout juste arrivé Pierre Dartout a commenté : « Ils ont vocation à retourner dans le pays où ils ont fait leur première demande d’asile. Ils sont logés dans des centres Prahda (comme celui de Gémenos, ndlr) qui offrent des conditions acceptables. Notre politique c’est d’assurer une fluidité permettant le départ de ceux qui ont fait leur première demande d’asile ailleurs. » Les campeurs, eux, sont prêts à passer une nouvelle nuit sur place pour être entendus.

0
commentaires

A la une

Combat de coqs pour diriger la French Tech Aix Marseille

Un voyage aux États-Unis et des contrats plein les poches. Les entrepreneurs des 21 sociétés estampillées Aix-Marseille French tech (AMFT) sont encore un peu...

Treize espaces de lecture en danger, c’est la faute aux coupes...

Liquidation, tout doit disparaître. Il ne s'agit pas là d'une collection de la saison passée qu'on brade ou d'un commerce étranglé par les loyers,...

Des femmes journalistes de la Provence racontent leur « plafond de verre...

"Time's up !" C'est en reprenant le message de ralliement des actrices hollywoodiennes destinées à lutter contre le sexisme et le harcèlement dans le...

Qui pour diriger la RTM ?

Il a été nommé lorsque la communauté urbaine de Marseille était présidée par le socialiste Eugène Caselli, en 2008. Il a ensuite passé sans...

Le collège Rosa-Parks submergé par la violence ordinaire

Rafik n'est pas là pour illustrer quoi que ce soit, et pourtant, son attitude résume une atmosphère tendue. Le visage fermé, retenu par un...

La SNCF oblige ses usagers des quartiers Nord à circuler en...

"Ils voudraient accentuer la ghettoïsation, ils ne s'y prendraient pas autrement..." Mohamed Mourimoudou ne décolère pas. Enseignant en EPS au collège Elsa Triolet (15e)...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire ou voir un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire