Dans les 15/16, Moussa Maaskri, le candidat de Martine Vassal se retire pour le second tour

Désistements
Bref
le 18 Mar 2020
10

L’acteur Moussa Maaskri, candidat de Martine Vassal dans les 15/16 a annoncé ce mercredi renoncer à se maintenir pour le second tour. Arrivé à 13,70% des suffrages dimanche soir, en quatrième position, il explique faire « un choix de raison » afin que « les élus d’extrême droite n’entachent plus Marseille et ne polluent plus les débats du conseil municipal », écrit-il dans un communiqué. C’est le troisième candidat à annoncer se désister depuis mardi. Hier, ce sont les candidats de la gauche Jérémy Bacchi et Julien Rossi qui ont fait de même dans les 13/14, non sans controverse.

Dans les 15/16, trois candidats restent donc en lice : Samia Ghali, maire sortant divers-gauche, arrivée en tête, suivie par la RN Sophie Grech et Jean-Marc Coppola, candidat du Printemps marseillais. Samia Ghali a d’ores et déjà tendu la main à ce dernier pour qu’il se range derrière elle, sans réponse jusqu’ici. « Le combat contre le RN ne peut pas être à géométrie variable, le Printemps doit être en cohérence sur tous les secteurs », a appelé son candidat Julien Rossi sur Marsactu. Reportée en raison de la crise du coronavirus, la date du dépôt des listes pour le second tour demeure inconnue à ce jour. Le bras de fer pourrait durer quelques semaines encore…

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. mada mada

    Je te donne le 15/16 tu me donnes le 13/14 . Pendant la crise les magouilles continuent sur le dos des habitants des Quatrtiers Nords. Ce Printemps Marseillais sent déjà l’hiver.

    Signaler
  2. Reuze Reuze

    C’est le 2e temps de l’accord Vassal – Ghali, après le retrait de cette dernière du 13-14.
    L’hypothèse d’un deal Vassal – PCF13 dans le 13-14, soutenue par certains hier après-midi, prend du plomb dans l’aile.

    Signaler
    • ALAIN G ALAIN G

      C’est faire peu de crédit aux équipes Vassal de pense qu’ils ne peuvent gère qu’un deal a la fois…

      Signaler
    • Forza Forza

      @Alain G –> Excellent ! :p

      Signaler
  3. marseillais marseillais

    ça pue l’accord Vassal-Ghali.
    Les paris sont ouverts.
    Confinés, nous n’avons que cela à faire !

    Signaler
  4. Félix WEYGAND Félix WEYGAND

    @ Alain G : Pour moi c’est le même deal, il n’y en pas pas plusieurs séparés :
    On a bien un deal Vassal (assurée d’avoir 13/14, 11/12, 6/8 et 9/10 et donc une solide majorité) – PCF (sans doute un petit bonus départemental dans les communes qu’ils tiennent encore) – PS (Samia Ghalli pour le 15/16 et probablement Benoit Payan pour le 2/3).
    Un trappe a ainsi été ouverte sous les pieds de Ravier et de Gille, et les « citoyens » du PM, tombent dedans avec eux, ce sont des victimes collatérales.
    A ce point la messe est dite. Non ?

    Signaler
  5. Brallaisse Brallaisse

    Donc selon vous Vassal est élue du fait que c’est la course à la conservation des postes des élus en place ?

    Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      Selon moi,
      Le PS (ce qui en tient lieu, je dirais Benoit Payan + Samia Ghalli, même si elle n’en est plus formellement membre) et le PCF voulaient sécuriser des actifs : mandats d’élus pour les premiers et d’autres positions telles que celle que j’ai envisagées plus haut pour les seconds). Je ne pense pas qu’ils aient jamais été tellement fans d’aller se coltiner la gestion de la ville de Marseille sans allié (Département, Région, Etat) et sans base solide (il faut 150 à 200 personnes avec les bons profils et aux bons endroits pour espérer tenir la ville : un bon noyau d’élus solides, un bon noyau de fonctionnaires cadres supérieurs et dirigeants compétents, un bon réseau de relais dans toute la société civile -pas qu’à la CGT), ils savent bien qu’ils n’ont plus rien de cela.
      Ils ont donc très vite concrétisé le rapport de force sorti du 1er tour avec Martine Vassal. Celle-ci trop heureuse de prendre le 13/14, ce qui était sans doute son principal objectif avec le profil du Gal Galtier face au RN, a volontiers accepté un deal qui en plus lui permet de claquer la porte sur les doigts de Bruno Gille.
      Comme l’a bien calculé Marwen dans son billet sur l’Agora, avec ces seuls 4 secteurs (6/8, 9/10, 13/14, 11/12) elle est à 45 conseillers municipaux, elle va encore en gratter au moins 3 dans les 4 autres secteurs, ce n’est pas encore les 51 de la majorité absolue, mais avec une opposition à ce point faible et servile, ça s’en rapproche.
      C’est aussi un coup de maître plus largement car cette opération (du Pasqua !!) va conforter son leadership sur la droite métropolitaine.

      Signaler
    • ALAIN G ALAIN G

      Félix,
      Tout à fait d’accord et ça ne me dérange pas pour une fois…

      Signaler
  6. Brallaisse Brallaisse

    En résumé, en prenant le prétexte de virer Ravier de mairie où il n’a aucun pouvoir d’ailleurs, on refile la mairie au clone de Gaudin pour préserver ses acquis sociaux d’élus.
    Ghali fait le trottoir de ces deux arrondissements depuis des années, elle estime que son activité vaut salaire. Elle pourra continuer quai de la mairie.
    Si ce scénario se réalise, je vous confirme bien que les marseillais auront bien le maire qu’ils meritent.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire