Circulation restreinte en centre-ville : la police fera « de la pédagogie »

Pédago
Bref
Julien Vinzent_
26 Juin 2019 5

Le préfet paraît gêné par le terme, mais oui, les policiers, gendarmes et CRS distribueront des « flyers », ce jeudi, pour la première mise en place du dispositif de circulation différenciée (lire notre article). Avec un pic de pollution à l’ozone persistant, il s’agit d’interdire l’accès du grand centre-ville de Marseille aux véhicules les plus polluants. Une « révolution culturelle » au sujet de laquelle il s’est entendu avec les collectivités locales à faire preuve de « pédagogie ». Environ 150 policiers seront positionnés en bordure de périmètre ainsi qu’à l’intérieur pour informer et contrôler.

Pour les poids-lourds en transit, notamment avec l’Espagne ou l’Italie, une interdiction totale d’accès au centre-ville est en place depuis ce mercredi et a fait l’objet d’une communication en amont auprès des syndicats de transporteurs. Interrogé sur une potentielle restriction des escales des navires, proposée notamment par la sénatrice PS Samia Ghali, Pierre Dartout a plutôt mis en avant des « réponses de moyen terme » avec l’électrification de l’alimentation à quai et la création à l’étude d’une zone de faible émission en Méditerranée.


A la une

François-Michel Lambert : à Gardanne, « l’État agit petitement » pour sortir du charbon
Le député de Gardanne François-Michel Lambert (Union des démocrates et écologistes) est en colère. Il était ce lundi à la préfecture des Bouches-du-Rhône pour...
Euroméditerranée expulse des familles roms sans décision de justice
Au bas de la rue de Lyon, le garage Ford restait désespérément vide depuis plusieurs années. Ceux qui avaient pu s'y rendre en 2016...
Pourquoi les commerces du sud de la ville sont toujours fermés le dimanche
Cela devait être bon l'été dernier, ça ne l'est toujours pas cette année. Les commerces du littoral Sud, ceux de Mazargues ou le centre...
[Ô mon bateau] L’astuce risquée du « 51/49 » pour récupérer une place au port
51/49. Le terme sonne comme une astuce, de celles qui se soufflent d'un air entendu sur les forums de voileux. Et en apparence c'en...
Comment le Mucem s’est retrouvé sur le maillot de l’OM
Un terrain de foot sur le toit du Mucem. L'image est un peu inhabituelle. Pour sa deuxième année comme équipementier de l'Olympique de Marseille,...
Saïd Ahamada (LREM) tente de sortir du peloton sur la route des municipales
Saïd Ahamada ne veut plus attendre. Mercredi, le député LREM de la 7ème circonscription des Bouches-du-Rhône et candidat à l'investiture de son parti pour...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Jeanne 13Jeanne 13

    C est sûr plus simple d embêter individuellement les conducteurs que de s attaquer aux pollutions massives des croisièristes pollution des riches n est pas la même que la pollution des pauvres
    Après les transports en commun restent la meilleure solution

    Signaler
  2. Pascal LPascal L

    Le 7e est dans la zone : c’est certain c’est bourré de circulation !
    Le 15e et le 14e non : il y a le mistral !

    Signaler
  3. Pascal LPascal L

    Vous l’avez compris : mon commentaire précédent c’est de l’humour !
    Dans le 15e et le 14e, comme il n’y a pas de transport en commun efficace, on est bien obligé de leur laisser la bagnole.

    Signaler
  4. LNLN

    Ce jour, info « Orange/BFM » :
    « Pour la première fois, la justice reconnaît une faute de l’Etat dans sa politique de lutte contre la pollution de l’air. Un jugement qui survient suite à un recours déposé par deux femmes habitant en région parisienne et souffrant de problèmes respiratoires. Le tribunal administratif a conclu que les mesures prises pour améliorer la qualité de l’air, notamment en Île-de-France étaient insuffisantes. Il n’y a toutefois pas eu de condamnation.  »

    Ne peut-on pas envisager une telle action contre cette mairie ? Ou alors « M’en fouti » là-aussi et jusqu’au bout ?

    J’en rajoute une petite couche pour ceux qui n’ont pas la vignette Crit’Air :

    https://www.certificat-air.gouv.fr/fr/simulation

    https://www.certificat-air.gouv.fr/fr/demande

    Signaler
    • Electeur du 8eElecteur du 8e

      Il faudrait aussi envisager une action judiciaire contre le mistral, puisque c’est lui qui a été chargé par not’ bon maire de « nettoyer » l’air de Marseille. Et il est scandaleusement défaillant.

      On peut noter que, sur Twitter, la ville de Marseille communique sur les restrictions de circulation en précisant bien qu’il s’agit d’un « dispositif *préfectoral* » (https://twitter.com/marseille/status/1143892917653823488). On ne saurait mieux dire que la mairie ne l’assume pas et, en effet, qu’elle en reste à son analyse de la situation : « m’en fouti » !

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire