Charte du relogement : mairie et associations s’accordent enfin sur un texte

Accord
Bref
Violette Artaud
4 Juin 2019 1

Après plusieurs semaines de négociations parfois tendues (lire notre article), la mairie de Marseille, les associations et collectif de soutien aux délogés et l’État se sont enfin mis d’accord sur un texte pour une charte du relogement. “Nous sommes très contents de cet accord mais attendons l’approbation de l’assemblée des délogés prévue ce samedi pour signer le document”, a réagi au lendemain de la dernière réunion Kevin Vacher, du collectif du 5 novembre. Selon ce militant, les derniers points de blocage entre les pouvoirs publics et les représentants des délogés ont finalement pu être réglés. L’adjointe au logement à la mairie Arlette Fructus confirme une issue positive fruit selon elle d’un “super gros travail”.

“Nous avons aussi obtenu des garanties de l’État quant à la question de l’insalubrité [qui posait notamment problème lors des réintégrations, ndlr], mais aussi sur la définition du logement adapté pour le relogement avec des critères de proximité géographique ou de superficie et enfin, que la mairie prennent en charge, dans la majeure partie des cas, les frais pour les propriétaires occupants évacués sans arrêté de péril”, explique encore le militant. Seuls regrets pour ce représentant du collectif du 5 novembre : aucune garantie en ce qui concerne les moyens alloués au relogement n’a été fixé et la métropole reste toujours silencieuse sur ce dossier. La charte du relogement doit être proposée au vote lors du prochain conseil municipal, prévu pour la mi-juin.

Ajout à 20 heures de la confirmation d’Arlette Fructus


A la une

Adoubé par la droite, Guy Teissier ne voit que lui-même pour garder le 9/10
9/10. Légèrement stylisés, les deux chiffres clés apparaissent sur l'invitation comme sur le pupitre. Ce lundi soir, au Cabot, Guy Teissier inaugure une permanence,...
Soutenue ni par le ministère, ni par le maire, la salle d’injection marseillaise s’éloigne
"Pour l'instant, la décision, c'est que l'on n'ouvre rien." La phrase prononcée par Jean-Claude Gaudin ce lundi matin en conseil municipal vient repousser, une...
Les dossiers chauds du conseil municipal du 17 juin 2019
"Foisonnant, touffu... Un vrai jeu des sept familles avec du financier, des infrastructures, de l'école, de la santé, du sport, des parcs et des...
Enquête judiciaire : six membres de la vieille garde de Gaudin vont quitter la mairie
Une nouvelle fois, la visite de gendarmes au sein des services municipaux a des conséquences immédiates et ce, bien avant l'issue de l'enquête préliminaire...
“Difficile de séparer l’impact du nouveau rejet en mer d’Alteo et celui des boues rouges”
La semaine dernière, le CSIRM, le comité de surveillance et d'information sur les rejets en mer d'Alteo, a transmis au préfet un rapport de...
Marseille se met à la vignette anti-pollution mais ne s’en servira presque jamais
Attendue depuis plusieurs années, la petite carte a fait son apparition dans les arrêtés préfectoraux publiés début juin. On y voit une petite zone...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Vincent Squale VertVincent Squale Vert

    L’absence de réponse de la Métropole est une réponse en soi, non ?

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire