Au tribunal correctionnel de Marseille, une audience de plus de 16 heures

Long
Bref
Violette Artaud
30 Juil 2019 1

16 heures et 20 minutes d’audience. Le record établi vendredi dernier au tribunal correctionnel de Marseille illustre plus que jamais l’engorgement de la justice. Ce jour-là, quinze dossiers devaient être traités, et l’audience a été levée à 6 heures du matin, indique La Provence. De quoi mettre en colère les policiers de garde, qui, sur la page Facebook du syndicat Alliance ont exprimé leur ras-le-bol : « En un an, nous avons perdu un tiers des effectifs du tribunal. Nous n’avons pas la possibilité de nous relayer au cours de ces audiences interminables. C’est intenable en termes de fatigue et pour nos vies de famille », peut-on ainsi y lire.

En janvier, le vice-bâtonnier du Barreau de Paris s’était exprimé sur cette question : « C’est attentatoire à un grand principe du procès équitable qui est qu’on doit pouvoir se défendre avec ses pleines capacités et être jugés par des gens qui sont eux-mêmes en pleine capacité ». Une circulaire de 2001 fixe à 6 heures le délai raisonnable d’une audience, rappelle également La Provence.

Source : La Provence

A la une

[Municipales, le tuto] Comment élit-on le maire de Marseille ?
Le saviez-vous ? Vous n’élirez pas le successeur de Jean-Claude Gaudin. Il y a même sept chances sur huit que vous ne puissiez pas...
La discrète vente de la villa de René Egger, l’architecte du Marseille d’après-guerre
Hissées sur les hauteurs du Roucas-Blanc, les luxueuses villas du Parc Talabot s'étendent dans l'enceinte fermée de la résidence. Parmi elles, une villa sur...
Le port suspend son projet de réaménagement du quai de la Lave pour « concerter » à nouveau
Le port a décidé de remettre l'ouvrage sur le métier. Un an et demi après avoir lancé un appel à manifestation d'intérêts pour le...
Emmanuel Patris (Un centre-ville pour tous) : « La charte du relogement n’est pas respectée »
Un centre-ville pour tous fait partie des associations qui ont participé aux négociations de la charte du relogement pour les personnes évacuées, finalement signée...
À peine libérée de sa tutelle, la fédération des chasseurs 13 déraille à nouveau
À peine sortie d'une année sous la tutelle d'un administrateur provisoire, la fédération des chasseurs des Bouches-du-Rhône pourrait y retourner. Malaise social, gouvernance défaillante,...
[La gloire de nos pierres] La bastide de Pagnol devenue temple maçonnique
Souvenez-vous. Le petit Marcel Pagnol, la famille encombrée de paquets, qui traverse anxieusement les terrains de superbes demeures à l'aide d'une clé secrète, raccourci...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Input-OutputInput-Output

    L’État français recrute à grand renfort de publicité des aviateurs, marins, et autres gardiens de prisons pour faire baisser artificiellement les chiffres du chômage des moins diplômés. Pourquoi ne pas plutôt investir dans l’intelligence en recrutant en masse des personnels pour les tribunaux ? Cela nous permettrait de ne plus avoir une des justices les plus mal notées d’Europe…http://bit.ly/2LSWSGF

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire