Au Parc Corot, les copropriétaires se mobilisent et signent des baux aux squatteurs

Infernal
Bref
Lisa Castelly
5 Nov 2018 0

Le journal Le Monde a réalisé une “plongée” dans le Parc Corot (13e arrondissement). Cette copropriété extrêmement dégradée et insalubre fait désormais l’objet d’une opération nationale la plaçant parmi les cités prioritaires du plan national de lutte contre l’habitat indigne. Dans son édition du 2 novembre,le quotidien du soir y fait le récit du combat de certains copropriétaires, qui continuent de dénoncer leur situation après qu’un administrateur judiciaire a été nommé pour reprendre le copropriété, criblée de dettes.

Ces derniers avaient, en mars dernier, organisé une opération de “milice citoyenne” afin d’expulser des occupants illégaux. Ils proposent désormais aux squatteurs des lieux de payer un loyer pour pouvoir rester sur place. 400 euros contre un engagement de procéder à des travaux dans le logement, 550 pour un appartement en bon état. Des loyers payés en liquide mais intégrés dans une “comptabilité précise”. “Nous nous sommes dit que plutôt que de retomber dans la course au prochain squatteur, il y avait une solution : permettre aux squatteurs de rester en payant un loyer comme les autres habitants”, explique Johan Mahé, le président de l’association Corot Debout Déterminés au Monde.

Elle précise gérer six appartements, certains récupérés suite à des ventes aux enchères infructueuses, et d’autres pour le compte de propriétaires dont la trace a été perdue, ce qui semble légalement délicat. “On nous traite de marchands de sommeil, déplore Johan Mahé, qui assure proposer des logements “à des familles avec enfants qui, sinon, seraient à la rue.”  À terme, les deux tours A et C seront très probablement détruites, et les propriétaires expropriés, rappelle l’article.

Source : Le Monde

A la une

Mille logements et plusieurs tours pourraient pousser autour du Corbusier
Le bruit de la circulation du boulevard Michelet résonne jusqu'au pied de la Cité radieuse. L'unité d'habitation Le Corbusier classé au patrimoine de l'Unesco...
Sexisme en politique : dix élues marseillaises témoignent
Le 4 février dernier, le sénateur Rassemblement national Stéphane Ravier se lançait dans une attaque sexiste contre la conseillère municipale Europe écologie les verts...
Confortés par la justice, les opposants au PPP veulent un audit de toutes les écoles
Le 12 février sera marqué d'une croix rouge dans le calendrier des "anti-PPP". Architectes, instituteurs, parents d'élèves, professionnels du bâtiment, militants "attachés au service...
Pour le tribunal, le PPP des écoles nuit à l’intérêt des contribuables marseillais
Une scène peu familière aux affaires administratives, où les jugements sont d'ordinaire rendus par écrit. Ce mardi 12 février, l'annulation de la délibération municipale...
Pour soutenir le projet de grand hôpital privé, d’anciens patients démarchés par mail
C'est ce qui s'appelle mal tomber. Stéphane Mari connaît ça puisque c'est après une mauvaise chute en sport qu'il s'est retrouvé il y a...
Bruno Gilles et Sophie Camard s’essayent au débat des municipales avec un an d’avance
"Tu as peut-être les finalistes de la municipale sur ta photo... sur un malentendu !". La boutade est lancée par le sénateur LR Bruno Gilles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire