Au collège Versailles, les cours ont repris partiellement ce vendredi

Reprise
Bref
Violette Artaud
15 Mar 2019 0

Alors que devait se tenir ce vendredi matin une assemblée générale pour décider de la suite de la mobilisation et du blocage, certains élèves ont finalement repris les cours au collège Versailles. La veille, une marche jusqu’au conseil départemental était organisée pour demander la délocalisation des cours durant les trois ans de travaux qui doivent débuter cet été dans l’établissement (lire notre article). “La direction a forcé le blocage des parents. La cheffe d’établissement a interdit l’accès des parents d’élèves et a enchaîné le portail principal. Certains élèves sont à l’intérieur”, ont ainsi fait circuler certains enseignants dans la matinée.

“Certains parents sont écœurés, la lutte est en train d’entrer dans un rapport violent. Une centaine d’enfants sont entrés dans le collège. Certains profs ont fait cours, d’autres pas”, rend compte une professeure. Du côté du rectorat, on refuse en revanche de parler de situation tendue. “Ça n’a pas “chauffé” à Versailles. Une quinzaine de parents et professeurs bloquaient l’impasse dans laquelle se trouve le collège. Des petits voulaient entrer, le personnel de direction a fait en sorte qu’ils puissent le faire, y explique-t-on. Une chaîne a été placée sur le portail du personnel uniquement car il était utilisé par des gens qui n’en font pas partie.”

Quant à la question de la délocalisation que demandent parents et professeurs qui bloquent depuis trois semaines l’établissement, “les différentes pistes sont encore à l’étude mais il faut éviter qu’on reparte dans des études qui durent des années. En ce sens, la piste de la caserne du Muy est compliquée. Mais quoi qu’il en soit, bloquer un collège est illégal”, durcit le rectorat.


A la une

Le parquet financier perquisitionne la vieille garde pléthorique de Jean-Claude Gaudin
Le parquet national financier est de retour au château. Il y a quelques jours, des gendarmes ont opéré de nouvelles perquisitions à l'hôtel de...
Faute de dialogue, la grève des femmes de chambre de l’hôtel NH s’enlise
C'est le 43e jour de grève. L'entrée principale de l'hôtel NH Collection est habillée de confettis de papier journal. Un mot signé de l'établissement...
Nouvelle information judiciaire ouverte pour harcèlement à Lidl Rousset
L'affaire Sansonetti est devenue un symbole du mal-être au travail, depuis le suicide de ce technicien de maintenance, sur le site de Lidl à...
Déguisés en touristes, militants et délogés interpellent Martine Vassal sur son indifférence
Ils sont entrés discrètement, au compte-goutte, en chemises et petites robes chics, quand on les croise plus souvent en t-shirt et pantalon. Ce mercredi,...
Travailleuses détachées à Arles, elles ont lancé l’alerte contre le servage moderne
Yasmine et sa cousine K. grandissent à Tarragone, en Catalogne, bien loin de la plaine fertile du pays d'Arles. En 2011, la crise les...
Au 11 rue d’Aubagne, les locataires vivent dans l’inquiétude et sous les étais
"Je rêve régulièrement que je suis sous les gravats, et que ma fille me cherche." Depuis le 28 février 2018, Nadia Bechari habite Noailles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire