Enseignants et parents du collège Versailles refusent trois ans de cours dans un chantier

Reportage
Violette Artaud
15 Mar 2019 5

Ce jeudi matin, parents d'élèves, professeurs et élèves du collège Versailles ont manifesté devant les portes du conseil départemental. Ils demandent la délocalisation des cours pendant les travaux de rénovation qui arrivent enfin après 15 ans d'attente. Le département semble faire la sourde oreille.

Ils n’étaient qu’une petite centaine mais ont fait beaucoup de bruit. Ce jeudi matin, parents d’élèves, professeurs et élèves du collège Versailles, dans le 3e arrondissement, ont décidé de crier un bon coup. Depuis le 26 février, ils bloquaient déjà le collège pour exprimer leur colère : alors que le chantier de la construction d’un […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Profitez de notre offre découverte 1 euro le 1er mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous


A la une

Portes ouvertes au Bastion social Marseille et manif pour les fermer
Il n'y aura peut-être pas beaucoup de bougies, mais la première est soufflée. Ce samedi, le Bastion social Marseille fête le premier anniversaire de...
L’usine de chocolaterie de Saint-Menet s’est arrêtée sans un bruit
Repérable pendant longtemps à l'odeur de chocolat qui s'en dégageait, l'ex-usine de Nestlé à Saint-Menet (11e) n'est désormais qu'une silhouette industrielle vidée de toute...
[Vidéos] “Ma prof m’a dit de ne pas dire que je viens de Félix-Pyat”
Ce jeudi, à 20 heures, Marsactu organise son septième débat au Théâtre de l'Oeuvre. Pour cette soirée, nous avons choisi de nous pencher sur...
L’horizon professionnel restreint d’une jeunesse défavorisée
Marsactu organise un nouveau débat de Marsactu ce jeudi soir, "Jeune, insère toi si tu peux". Pour réserver vos places, rendez-vous ici.Il a tout...
Le collectif Riverains de la plaine, avatar d’un quartier fracturé par la rénovation
Ils ont fait irruption dans le débat à l'automne, tandis que le chantier de rénovation de la Plaine s'installait sous les jets de pavés...
La halte ferroviaire d’Arenc, cinq ans et puis s’en va
Au pied de la tour La Marseillaise, un panneau estampillé SNCF et une machine pour éditer des billets signalent la présence d'une voie unique...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire