Arnaque au salon d’art contemporain d’Aix : la fondatrice condamnée à payer 211 000 euros

Info Marsactu
le 23 Mai 2023
4

La créatrice du Sm'art, festival d'art contemporain d'Aix-en-Provence, vient d'être condamnée à rembourser 211 000 euros d'impayés à une dizaine de prestataires. Pendant plusieurs années, Christiane Michel a accumulé les dettes tout en continuant à tirer des bénéfices du festival.

Christiane Michel, créatrice du Sm'art à l'édition de 2019. (Photo : CMB)

Christiane Michel, créatrice du Sm'art à l'édition de 2019. (Photo : CMB)

L’association n’a plus les fonds, alors c’est la gérante elle-même qui paiera l’addition. Voici, en somme, la condamnation prononcée par la chambre économique et commerciale du tribunal judiciaire d’Aix-en-Provence à l’encontre de Christiane Michel et ses deux structures en défaut de paiement. Depuis 2015, l’organisatrice du festival d’art contemporain Sm’art à Aix-en-Provence est poursuivie par […]

Cet article est réservé aux abonnés au journal

Vous seul garantissez notre indépendance Offres d'abonnement à partir de 1€ Poursuivez votre lecture et rejoignez la communauté JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Oreo Oreo

    Elle ne fait que suivre le modèle des dirigeants de notre pays, qui accumulent les dettes financières, sociales, environementales et morales à l’infini en se gobergeant, se félicitant de leurs astuce et se moquant des gens.

    Signaler
  2. Patafanari Patafanari

    L’arnaque dans l’Art Contemporain n’est que pure redondance.

    Signaler
  3. Moaàa Moaàa

    Ils devrait se pencher aussi sur les grosses structures associatives ou des millions d’euros sont injectés depuis des années et sans aucun contrôle

    Signaler
  4. catherine catherine

    Le S’Mart continue depuis des années (alors qu’il y a déjà eu plaintes, procès, et que, pour tout dire, suivant l’expression consacrée “tout le monde savait”) sous l’œil bienveillant et avec l’aide de la Mairie d’Aix-en-Provence…. Heu… Ah bon? Si si, je vous assure!

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire