Ports d’attache

Idée de sortie
le 13 Juil 2017
0

Les rencontres Zones Portuaires prolongent pour leur sixième édition l’exploration de l’imaginaire portuaire au cinéma, avec un grand nombre de soirées, de films, de rencontres, de concerts, à Marseille et au Méliès de Port-de-Bouc.

Au cinéma comme dans la vie réelle (existe-t-il une différence ?), la ville n’est jamais un simple décor, mais bel et bien un personnage à part entière, le seul peut-être que l’on côtoie à chaque instant, et qui scande les rythmes de nos vies, individuelles ou sociales. C’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de villes portuaires, puisqu’à cette dimension se rajoute toute la puissance de l’imaginaire portuaire, cette immanence de l’ailleurs. La ville portuaire est un carrefour. Un carrefour social, humain, culturel, cultuel, gastronomique, architectural, pour ne citer que quelques exemples. Cet imaginaire, le cinéma s’en est emparé immédiatement ; et l’on sent bien de façon prégnante que quelque chose relie ces œuvres qui se déroulent à Valparaiso, Gênes, Odessa ou Marseille. C’est de cette idée que sont nées à Marseille, en 2012, les Rencontres Internationales Cinéma et Villes Portuaires : Zones Portuaires. Relier les ports par l’image en mouvement. Car au fond, le cinéma est un port. Celui dont on part, celui où l’on revient. Pour sa sixième édition, la manifestation étend sa programmation de Marseille à Port-de-Bouc, à quelques encablures de la cité phocéenne. Parmi les temps forts de ces rencontres, citons incontestablement les quatre soirées proposées sur le toit-terrasse de la Cité Radieuse le Corbusier, les 7, 8, 21 et 22 juillet, dans un cadre somptueux qui embrasse Marseille à 360°. Nous y retrouverons cette année un ciné-concert du duo RadioMentale, alias Jean-Yves Leloup et Éric Pajot, sur le chef-d’œuvre L’Homme à la caméra, une soirée musicale avec un concert des Pleasures et le lien Liverpool-Hambourg dans la carrière naissante des Beatles, un ciné-concert d’Alexandre Wimmer sur le sublime opus de Jean Epstein, Cœur fidèle, en partenariat avec Image de Ville, ainsi que la projection du Méditerranée de Jean-Daniel Pollet, présentée par Jean Douchet, l’un des plus grands historiens du cinéma. Les rencontres, et la question de la ville portuaire au cinéma, se déclineront dans d’autres lieux de projections, avec la venue de l’acteur Sergi Lopez, la rencontre incontournable avec Jacques Rozier, sans omettre celles avec Philippe Berrier (pour Les Sentinelles du port) et Sylvestre Meinzer (Mémoires d’un condamné) ou la séance, au Méliès le dimanche 2 juillet, du film fleuve de Frederick Wiseman, Belfast, Maine, qui sera suivie d’une discussion avec le réalisateur via Skype. Citons enfin une grande soirée cubaine et un voyage au cœur de la Havane, avec les vingt musiciens de la Compañia Folklorica Camagua, soirée proposée en partenariat avec le Festival de Martigues. Autant de rendez-vous conviviaux et passionnants qui nous conduiront jusqu’à la fin du mois de juillet dans un voyage de ports en ports.

Gaby Leuvielle

Zones portuaires : jusqu’au 29/07 à Marseille et Prot-de-Bouc. Rens. : www.zonesportuaires.com

Le programme complet des rencontres Zones Portuaires ici

 

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire