Bacs in the game

Idées de sortie
le 27 Jan 2017
0

 Derrière la quatrième édition de la Foire Musicale Marseillaise se cache tout un monde de passionnés, et avec lui un marché de la musique en mutation.

 Jetez vos vinyles à la poubelle, ils reviendront par la fenêtre. L’information n’est un secret pour personne : le marché du disque vinyle se porte plutôt pas mal ces temps-ci, du moins en rapport à ce qu’il a été des années durant, écrasé par le disque laser. Il se porte tellement bien que les délais de pressage s’allongent, allant même jusqu’à mettre en péril les petites structures indé qui lui ont pourtant permis de traverser le temps. Ironie mordante. Mais ainsi va l’industrie, d’une déshumanisation à l’autre. Et pourtant, de l’humain, il en est pas mal question derrière ces grosses galettes de PVC qui ornent nos bibliothèques, de simples galettes qui peuvent pourtant atteindre des sommes stratosphériques sur la toile… On peut analyser cette réhabilitation sous différents angles : il y a l’objet bien sûr, sujet à tous les fétichismes, le souvenir aussi, les effets de mode, le marketing… Pour Rémy alias X-Ray, à l’origine de la Foire Musicale Marseillaise, le vinyle, c’est d’abord un son, une chaleur et une dynamique propres à l’analogique. Le vinyle oui, mais pas à n’importe quel prix : « Actuellement, beaucoup de vinyles qui sortent sont mal gravés ou pas masterisés pour ce format. A ce sujet, un invité viendra comparer les éditions originales de l’époque avec des rééditions… Si le vinyle est devenu un objet culte, c’est parce qu’il avait des qualités propres. On a envie de faire découvrir aux gens les vertus de cet objet devenu mythique. D’ailleurs, l’association avait été créée au départ pour essayer d’installer une presse à vinyles à Marseille via un projet collaboratif. Le futur, je le vois avec de plus en plus de plateformes pour presser du vinyle. Et j’espère que les gens auront les connaissances nécessaires pour faire en sorte que le vinyle soit de meilleure qualité à l’avenir. » Pour faire son marché, parfaire sa collection ou ses connaissances en la matière, de rencontres en stands de professionnels et d’amateurs, d’écoute en livres, vêtements et revues, la Foire Musicale Marseillaise tentera de faire le tour de la question. Et cela dans une ambiance bon enfant qui sied au partage de vécus. Des vécus liés par la musique.

Jordan Saïsset

La Foire Musicale Marseillaise, le 29/01 de 9h30 à 18h30 au Dock des Suds (12 rue Urbain V, 2e). Rens. X-ray-sound.blogspot.fr / www.dock-des-suds.org

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire