124 Boat people Kurdes déposés en Corse par un passeur et bientôt transfèrés à Marseille

À la une
par editeur3
le 22 Jan 2010
0

124 réfugiés se disant Kurdes selon toutes les dépêches viennent d’être découverts en Corse du coté de Bonifacio où ils ont été déposés par un passeur. Selon le préfet de Corse du Sud, ce sont 57 hommes, 29 femmes (dont 5 enceintes et une handicapée) et 38 enfants. Certains migrants disent être des kurdes de Syrie, d’autres déclarent venir de Tunisie ou du Proche-Orient.

Eric Besson, ministre de l’Identité nationale (pour ceux qui l’ignoreraient) a immédiatement tenu une conférence de presse et déclaré : « Notre objectif est de retrouver la trace du bateau qui a pu amener ces personnes sur nos côtes ». Il a dans la foulée annoncé vouloir tenir un « sommet de crise » réunissant tous les pays concernés par l’immigration clandestine (il faudra prévoir une grande table) et resorti l’idée de création d’un corps de garde-frontières européens. Il a ajouté que la Corse « ne peut pas devenir un nouveau Lampedusa », l’île sicilienne par laquelle accostent un grand nombre d’immigrés clandestins venant d’Afrique.

Une information judiciaire a été ouverte pour « aide à l’entrée d’étrangers en bande organisée » et le bateau qui les a transportés est évidemment activement recherché. Avions, hélicoptères et navires de la Marine ont également été déployés afin de retrouver d’éventuels rescapés en mer. Eric Besson a annoncé qu’un bateau suspect avait été repéré dans les eaux internationales de la Méditerranée, au large de la Sardaigne.

Concernant l’état de santé des boat people, il semble rassurant :  « Nous n’avons pas eu besoin d’hospitaliser à ce stade qui que ce soit et ils ont peu touché aux rations alimentaires qu’on leur a proposées » ont ajouté les autorités.

Les réfugiés ont été pris en charge par la Croix Rouge, rassemblés dans un gymnase de Bonifacio et pourraient être transfèrés à Marseille puisqu’il n’y a pas de centre de rétention administrative en Corse. peu probable qu’il aient le temps d’y faire du tourisme : « ils vont être reçus un par un et nous allons étudier leur situation au cas par cas comme nous le faisons systématiquement » a dit eric Besson, relayé par le préfet de Corse du Sud : « La réglementation dit que les personnes qui sont rentrées en séjour irrégulier ont vocation à repartir là d’où elles venaient. Nous devons appliquer la loi en ce domaine. ».

Un lien Cette affaire est presque inédite : en  2001, 900 Kurdes étaient arrivés dans le Var.

Un lien samedi matin, ils ont été transfèrés

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire