Pour voir les vestiges de la Corderie de près, vous n’aurez que neuf jours par an

Info Marsactu
Violette Artaud
5 décembre 2017 0

La Ville de Marseille s'apprête à voter les conditions d'accès pour le public aux vestiges de la Corderie via une servitude. Pas plus de neuf jours par an et trente personne à la fois, la carrière antique penche plus vers la privatisation que vers la mise en commun du patrimoine.

Vue générale de la carrière grecque archaïque. En arrière plan, un tronçon du rempart du XVIIe siècle. Denis Gliksman, Inrap

Cela faisait partie des garanties annoncées par le gouvernement et promises par Vinci le mois dernier. « La ministre [de la culture, ndlr] a demandé au groupe Vinci de prendre plusieurs engagements afin de garantir la visibilité et une meilleure restitution des vestiges conservés, de favoriser leur accessibilité et de développer les médiations à destination des

CE CONTENU EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS DU JOURNAL

Abonnement à partir de 4,99 €/mois. Déjà abonné ? pour lire cet article.

DÉMARREZ VOTRE SEMAINE GRATUITE

Profitez sans limite de tous nos contenus et services en temps réel
Rejoignez l’Agora de Marsactu pour discuter, partager et publier
Défendez à nos côtés l’indépendance de votre journal




9
commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire ou voir un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire