Un an après le drame de la rue d’Aubagne, la colère s’enracine et veut se transformer

Actualité
le 10 Nov 2019
6

Un an après le drame de la rue d'Aubagne, plusieurs milliers de manifestants, 6700 selon la police, deux fois plus pour les organisateurs, ont défilé contre le logement indigne.

L'enjeu

Un an après la marche blanche en hommage aux morts de la rue d'Aubagne, les Marseillais sont toujours présents par milliers pour demander des logements décents pour tous.

Le contexte

Le sujet du mal-logement continue de mobiliser les foules à quelques mois d'élections municipales, censées permettre de tourner la page de l'ère Gaudin.

La colère née de la rue d’Aubagne est toujours là. Un an après les effondrements de trois immeubles de Noailles, des milliers de Marseillais (6700 selon la police, plus du double pour les organisateurs), ont encore une fois défilé de Notre-Dame-du-Mont à la mairie en passant par la rue où s’est produit le drame, le […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire