Au ZEF, au Frac et à la Criée, les “non essentiels” exposent leur précarité

Actualité
le 3 Avr 2021
3

Depuis le 12 mars, la scène artistique marseillaise a rejoint le mouvement national d’occupation des théâtres avec pour principale revendication la reprise de la vie culturelle. Du Merlan à La Criée en passant par le FRAC, rencontre avec celles et ceux qui investissent les lieux.

Au FRAC, les étudiants en arts occupent le lieu depuis plusieurs jours. (Photo : YS)

Au FRAC, les étudiants en arts occupent le lieu depuis plusieurs jours. (Photo : YS)

Un vent de rébellion souffle sur la scène culturelle marseillaise et vient relooker la façade du théâtre de la Criée. Du classique “La Criée occupée” au plus original “occupation 13 organisée”, inspiré de l’album de Jul, les slogans, inscrits sur de grandes banderoles à l’entrée du bâtiment attirent l’attention des passants. Certains, curieux, s’arrêtent pour […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Danièle Jeammet Danièle Jeammet

    juste une info . Il n’est pas dit une seule fois que pas un seul membre du personnel et de la Criée et du Zef occupent leur lieu de travail . A la Criée la CGT est le syndicat majoritaire et au ZEF ce sont les syndicats Sud/CGT qui ont des élus … Où sont ils ?

    Signaler
    • DP DP

      c est pas leur problème, ils reçoivent leur salaire
      C’est la fonction publique Marseillais qui a ce raisonnement complètement détaché de leur travail : vous n ‘avez jamais vu des tatas qui ne supportent pas les enfants à l’école ou bien des employés du conservatoire qui demande au enfant d’arrêter de faire du bruit avec leur saxo !!!!

      Signaler
  2. Christiane CLOUET Christiane CLOUET

    Très bonne remarque de Danièle Jeammet.
    Très choquant le désintérêt du personnel de la Criée. Est-ce parce qu’ils ne sont pas concernés ? Et que dire de la Directrice qui n’a accepté l’occupation -uniquement du hall- que contrainte et forcée.
    Le mot solidarité n’est décidément pas dans toutes les bouches

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire