Macron à Marseille pour une opération grand “rattrapage”

Décryptage
par Violette Artaud & Benoît Gilles
le 1 Sep 2021
16

Ce mercredi, le président de la République descend à Marseille. De la sécurité aux écoles en passant par les transports, Emmanuel Macron doit annoncer un grand plan pour Marseille. Effets d'annonces et possibles hics : Marsactu fait le point sur les premiers éléments de cette opération.

Emmanuel Macron va passer trois jours à Marseille. (Photo LC)

Emmanuel Macron va passer trois jours à Marseille. (Photo LC)

“Marseille en grand”, rien de moins. En plus de sept ministres, Emmanuel Macron débarque à Marseille pour trois jours, accompagné de superlatifs. Jusqu’au nom du plan qu’il présentera. Le maire de Marseille Benoît Payan, dans la même lignée, a déclaré mardi matin sur RMC que le projet pour les écoles sera “le plus grand chantier […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Violette Artaud
Benoît Gilles
Journaliste

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Une petite remarque , hors mis la sécurité et encore,tous les domaines abordés par Macron lors de sa visite relèvent des compétences de la région,du département,de la métropole ou de la mairie ( la région moins).
    Alors il faut féliciter la gaudinie,la vassalie pour leurs oeuvres, sans leurs actions nous n’aurions pas cette ville dans cet état lamentable et cette visite.
    J’espère qu’ils auront au moins la décence de la boucler

    Signaler
    • Mars, et yeah. Mars, et yeah.

      Si seulement ! Mais nous savons qu’ils vont se gargariser d’avoir fait les bons constats et qu’ils vont passer ces 3 jours à expliquer que : “s’paleurfôte”, “foksacess”, “aidénou”, “yfô1étafor” et autres “nous sommes prêts à agir”. Ils sont à vomir.

      Signaler
    • Avicenne Avicenne

      Je souhaiterais que vous lisiez mon commentaire sur » malpassé .,. «  puisque vous êtes le plus prolixe dans les commentaires, sensé et judicieux à la fois et éventuellement me faire des remarques.
      Bien à vous.

      Signaler
  2. Lucien LAURENT Lucien LAURENT

    Un gouvernement sans le sou vient aider une ville fauchée. Et il va falloir supporter ce cirque 3 jours. Ça va être long avant les élections.

    Signaler
  3. Vand Vand

    Merci pour la clarté et la synthèse de votre article. Le dernier chapitre est là pour nous rappeler que les promesses n’engagent que ceux qui y croient…

    Signaler
  4. Haçaira Haçaira

    Les belles promesses rendent les fous joyeux

    Signaler
  5. hugouf hugouf

    Super article, très détaillé et documenté.

    Signaler
  6. Pierre Pierre

    Au lieu de vouloir régler tous les problèmes, écoles, transport, sécurité, hopital, logement et j’en passe, et au risque que ça finisse comme lors des visites de 2013 et 2015, l’état avec la ville devraient s’attaquer à la seule rénovation des écoles.

    C’est bien le seul sujet qui me semble être en mesure d’être solutionné au cours des 10 prochaines années, avec quelques centaines de millions d’euros.

    Les autres dossiers sont insolubles.

    Qui peut croire que tous les logements insalubres puissent être rénovés avec l’aide de l’état, idem pour les trafics, les règlements de compte…?!

    Signaler
  7. BRASILIA8 BRASILIA8

    une avocate faisait remarquer qu’il y a plus de morts par accidents de la route que de morts liés au trafic de la drogue à Marseille
    il est vrai que le respect du code de la route est moins porteur en matière de communication et relève des pouvoirs de police du maire

    Signaler
  8. Gloubi Gloubi

    Effectivement, Marseille connaît bien ces déballages présidentiels et interministériels qui se penchent avec condescendance et ignorance absolues du contexte local au chevet de la ville .
    L’annonce de millions pour les écoles ne résoudra en rien le sujet , le problème de fond étant un manque cruel d’ingénierie et de moyens humains et techniques . Preuve en est les 30 millions votés en urgence et largement médiatisés à l’été 2020 et dont la consommation n’a été que partielle . Si en plus , la future structure est pilotée par un recasé du système , ex dircab très éphémère de M Rubirola , alors …. Sans doute a t il des diplômes à présenter pour prétendre à ce poste ? Et une expérience solide du haut de sa trentaine ?
    Pour les transports , des années qu’une structure ad hoc est évoquée … et et … toujours pas décidément , il faut faire du ménage dans les reversements pour dégager des marges de manœuvre … Mais l’Etat qui contrôle les structures locales peut bloquer les délibérations relatives à ces pratiques , non ? En attendant , l’indigence des transports et ses gabegies ( on reparle de la ligne sncf Aix Marseille doublée par des cars !!) pénalisent toujours plus les métropolitains , marseillais ou non …
    Quant à l’APhM … système qui broye les vocations publiques . Dommage que l’arrivée d’un nouveau patron ne permette pas les grâces présidentielles …. À se demander s’il ne faudrait pas embaucher des collaborateurs de l’équipe Macron pour que cela facilite les choses … comme en témoigne l’arrivée en direct de Matignon à la ville d’un nouveau conseiller ( merci tweeter) … ces coïncidences ….
    Bref …. Peu d’espoirs …. Super article en tout cas !

    Signaler
    • Mars, et yeah. Mars, et yeah.

      Pour les écoles, la Ville veut créer sa propre structure. Une énième structure en plus de celles qui devraient déjà être au boulot (Ville, Métropole, SOLEAM, SPLAIN, etc.), pour laquelle on va se dépêcher de désigner un Directeur Général qui sera grassement rémunéré, un Secrétaire Général qui le sera tout autant, etc., en attendant d’avoir des équipes vraiment opérationnelles qui seront à pied d’oeuvre dans 2 ans, donc trop tard dans le temps du mandat, et qu’il faudra recaser ailleurs notamment si la mairie rechange de bord.
      Mais c’est pas grave : c’est nous qui payons.

      Signaler
  9. Mars, et yeah. Mars, et yeah.

    Concernant l’AP-HM, c’est plus mariole encore que ça : l’AP-HM doit “valoriser” son patrimoine et pas simplement le revendre si elle veut faire rentrer de l’argent. En gros, il est prévu qu’ils vendent des terrains à des promoteurs contre la promesse, faite par la Métropole, d’obtention de juteux permis de construire. Cf dans le 9ème, chez M. ROYER-PERREAUT, où l’AP-HM voulait transformer le site Salvator (qui n’a d’autre valeur que son foncier) en un vaste programme immobilier. Ils y sont arrivés en partie : le programme COFFIM VINCI “Signature” va être un gros parpaing de 400 logements à côté d’une ZAC (Vallon de Régny) qui doit en faire 1000 de plus. Pour le reste du site, maintenant que Martine ne maîtrise plus l’urbanisme, c’est mal barré, mais l’argent fait tourner bien des têtes…

    Signaler
  10. Hde mars Hde mars

    Plein de promesses et plein d argent .il faudrait surtout que Marseille ne ressemble plus à une république bananiere gère par un syndicat au fonctionnement mafieux et entouré de requin du BTP qui espèrent toujours gagner encore plus d argent .avant de financer serait temps de changer la fonctionnement de la ville mais aussi d e l aphm de l intérieur .tant que les incompétents et profiteurs restent en place cela ne sert a rien de financer

    Signaler
  11. juH juH

    Il serait également souhaitable que la mairie se préoccupe du taux d’encadrement dans les écoles ou que l’état légifère à ce sujet. Elle a pleins pouvoirs pour le faire. Le danger ne vient pas seulement du toit ou des murs mais aussi du manque de surveillance.

    https://twitter.com/CollectifCeM/status/1432998997917065218

    Signaler
  12. jasmin jasmin

    Enfin la tutelle de l’Etat pour Marseille, et merci pour l’article! Ca serait bien d’amener aussi un binôme de maires, par exemple Edouard Philippe et Alain Juppé avec des consultants en développement et urbanisation, pour imaginer une vie économique variée et riche à marseille pour pérenniser les efforts, et trouver des débouchés à ses enfants des quartiers pauvres et riches.

    Signaler
  13. L.D. L.D.

    Bravo pour votre article. Bien cordialement.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire