"Le site qui est attaché à l'Institut Paoli-Calmettes compte 250 chercheurs"

À la une
le 28 Nov 2013
0

L'institut Paoli-Calmettes (IPC) est un centre régional de lutte contre le cancer qui couvre la région Paca et la Corse. "50% de nos patients sont issus des Bouches-du-Rhône et les autres 50% viennent du reste de la région Paca et de Corse", détaille Patrice Viens, le directeur général de l'IPC. Structure privée à but non lucratif, il répond à une mission de service public en cancérologie dans les domaines de la prévention, de la prise en charge des patients, de l'enseignement et de la formation, mais aussi de la recherche. Et ce fort développement dans le domaine de la recherche est une des spécificités de l'Institut du boulevard Sainte-Marguerite, explique le professeur Viens, lui-même chef du service d'oncologie médicale :

Ce qu'on essaie de développer en cancérologie, c'est d'avoir sur un même site, les patients, le soin, la recherche fondamentale et la recherche de transfert.

A côté de l'IPC, de nouveaux bâtiments abritent 250 chercheurs en cancérologie, issus de l'IPC, mais aussi de l'Inserm, de l'université Aix-Marseille, du CNRS. "C'est une symbiose entre les quatre institutions", pour le DG de l'IPC. Ces équipes sont constituées à la fois de chercheurs qui travaillent en amont sur de la recherche fondamentale et de la recherche de transfert, celle qui permet une application directe dans les traitements. C'est aussi cette proximité entre les deux champs qui est assez unique à Marseille. D'où pour Patrice Viens une nécessité absolue de continuer à développer la recherche fondamentale, même par ces temps de contraintes budgétaires : 

La recherche fondamentale est indispensable à l'avenir d'un pays.

Une recherche publique qui peut aussi donner naissance à de grandes réussites dans le domaine des entreprises biotechs, comme les sociétés Ipsogen – Quiagen aujourd'hui – ou Module-Bio, qui ont été au départ hébergées à l'Institut Paoli-Clamettes et volent aujourd'hui très largement de leurs propres ailes.

Et ces efforts dans le domaine de la recherche se révèlent aussi de plus en plus efficaces pour le traitement des cancers, notamment en immunothérapie, dont un pôle spécialisé vient de voir le jour : "Depuis 4 ou 5 ans les connaissances ont explosé dans ce domaine, et on commence à avoir dans ce domaine de l'immunothérapie des traitements qui fonctionnent très bien sur des cancers qui avant étaient très difficile à traiter comme par exemple le mélanome malin" s'enthousiasme le patron de Paoli-Calmettes. Et nous avec.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire