Cherche accompagnant désespérément : la galère chronique des élèves en situation de handicap

Décryptage
le 28 Jan 2021
2

Qu'ils rentrent à la maternelle ou passent le bac à la fin de l'année, des centaines d'élèves en situation de handicap se retrouvent privés de l'aide d'un accompagnant, ou AESH, depuis septembre. Au cours des dernières semaines, de nombreux cas ont été médiatisés. Ils mettent en lumière des dysfonctionnements dans le management de ce personnel essentiel. L'académie promet des créations de postes.

(Photo LC)

(Photo LC)

Tony, Marilou, Bilel, Nessib ont un point commun. Ils ont tous les quatre droit à une AESH et ils en sont privés depuis la rentrée de septembre. De la maternelle au lycée, de Martigues à Allauch en passant par Vitrolles ou encore Marseille, le problème est récurrent. Le manque d’accompagnants d’élèves en situation de handicap […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. raph2110 raph2110

    Triste démonstration entre les grandes annonces officielles de l’État sur l’inclusion et la réalité de terrain ! Sauf que là où devrait se jouer une discrimination positive pour les enfants les plus fragiles, c’est précisément l’inverse qui se produit.
    Sur ce sujet l’Etat si prompt à exiger une exemplarité des français, devrait s’appliquer le respect des règles conformement aux textes législatifs qu’il fait voter. Dans deux autres communes françaises l’Etat a été également condamné notamment parce qu’il refusait des postes AESH sur le temps périscolaire. S’il ne répond pas déjà en temps scolaire à ses obligations alors le temps périscolaire devient du grand luxe aux yeux du ministère. Pourtant là encore pourquoi ce derniee prône-tt-il l’intérêt de la continuité éducative alors que les moyens les plus basiques ne sont pas mobilisés, tout particulier pour ces enfants. Il faudrait pour accorder du crédit aux propos du ministère qu’il mette en phase ses discours, ses moyens et sa capacité à mettre en œuvre une véritable politique éducative inclusive.

    Signaler
  2. Jean Pierre RAMONDOU Jean Pierre RAMONDOU

    Depuis plusieurs année l’école Coin-Joli (13009) n’a pas d’accès handicapé.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire