Une plainte déposée après l’abattage d’arbres pour l’agrandissement de Kedge à Luminy

Rasé
Bref
Jean-Marie Leforestier
7 Août 2018 2

Elles ont décidé de saisir le procureur de la République. Deux associations viennent de déposer plainte pour “destruction, altération ou dégradation d’espèces protégées et d’habitats d’espèces protégées” dans le cadre de l’extension de Kedge Business School, école de commerce privée basée à Luminy, révèle La Marseillaise. Sites et monuments ainsi que l’Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas) protestent contre l’abattage en mai dernier de 298 arbres dont des pins centenaires à l’entrée des Calanques.

La plainte vise le maître d’ouvrage du projet, la chambre de commerce et d’industrie mais aussi le cabinet d’architecte et l’entreprise de travaux forestiers. Ce chantier a suscité une large opposition puisqu’une pétition contre ce projet a recueilli 151 000 signatures en ligne.

Source : La Marseillaise

A la une

À Marseille, l'”ancien monde” ne craint plus La République en marche
Poignées de main chaleureuses, cigarillo aux lèvres, petites blagues décontractées, Dominique Tian est ici chez lui et il entend bien le montrer. Vendredi 12...
Martine Vassal bricole un agenda environnemental à un milliard d’euros
Moins d'un mois. C'est le temps record qu'il aura fallu aux équipes de la métropole pour se greffer sur l'agenda environnemental du conseil départemental....
Les premiers arbres de La Plaine tombent malgré la résistance
La pluie tombe, les arbres aussi et certains manifestants pleurent en voyant les premiers tilleuls chuter dans un grand crac sinistre. Ils hurlent aussi...
Conflit d’intérêts à la tête de l’institut de recherche pour le développement
Charles Duchaine est de retour à Marseille. Pas le premier juge de l'affaire Guérini en personne, mais les contrôleurs de l'agence française anti-corruption (AFA)...
À Saint-Victoret, des travaux qui se font tout seuls embarrassent la métropole
C'est un joli parc à la sortie du bourg de Saint-Victoret en direction de la gare de Pas-des-Lanciers. A côté du centre aéré fraîchement...
L’institut Ricard drague les habitants de l’Estaque avec une ferme à poissons du futur
"Nous avons proposé un projet de ferme que l'on pourrait appeler... permaquacole !", lance fièrement Patricia Ricard, petite-fille de Paul et présidente de l'Institut océanographique du...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Germanicus33Germanicus33

    On était pourtant nombreux à avoir signé la pétition contre ce crime contre la nature dans un parc soi-disant protégé…
    Que ces vandales en col blanc soient lourdement condamnés!

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire