Une octogénaire blessée par une grenade lacrymogène samedi décède d’un choc opératoire

Choc
Bref
Violette Artaud
3 Déc 2018 0

Ce lundi, une femme âgée de 80 ans est décédée à l’hôpital où elle avait été conduit samedi, blessée par une grenade lacrymogène en marge de la manifestation contre l’habitat indigne. Selon l’AFP, qui révèle l’information, elle serait morte d’un choc opératoire, c’est-à-dire d’une réaction à une opération chirurgicale. Samedi, cette habitante d’un immeuble à proximité de la Canebière a été atteinte par des projectiles alors qu’elle tentait de fermer ses fenêtres, ont raconté plusieurs sources à l’AFP. “On a retrouvé chez elle des plots de grenades, s’est exprimé le procureur de la république Xavier Tarabeux. Mais à ce stade, on ne peut pas établir de lien de cause à effet entre la blessure et le décès.”

Source : AFP

A la une

Le département refuse de conditionner ses aides aux communes à la construction de HLM
Comme un air de déjà-vu. Vendredi, au lendemain d'un conseil métropolitain marqué par la question de la lutte contre l'habitat indigne, l'assemblée départementale a...
Habitat indigne : la métropole lance le débat “du futur” et laisse le passé à la Ville
La tension est à la mesure de la gravité du moment. La présidente de la métropole, Martine Vassal égraine les prénoms des morts de...
À Saint-Just, un pique-nique protestataire pour dénoncer la grève des cantines
"Nous, parents d’élèves, sommes pris en otage !" Paquets de chips, pizzas et sandwichs sont au menu ce jeudi, pour agrémenter un pique-nique de...
Un mois après le drame rue d’Aubagne, le débat sur l’habitat indigne s’impose à la métropole
Le débat politique se déplace et l'action avec. À la suite du report en urgence par Jean-Claude Gaudin du conseil municipal prévu lundi, c'est...
Le temps de travail des agents municipaux met une nouvelle fois la pagaille à la cantine
Jeudi, pique-nique. Vendredi, c'est l'inconnu. Lundi, le grand trou noir. Le menu de la cantine de ces prochains jours ressemble à de l'emmental. Avec...
Martine Vassal paye de nouveaux vestiaires à 1,8 million au Cercle des nageurs
Combien coûtent des vestiaires de champions olympiques ? Si l'on en croit le rapport qui sera soumis au vote vendredi en commission permanente du...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire