Une « fissure de fatigue » à l’origine du déraillement de Saint-Charles d’août 2018

Rupture
Bref
le 27 Fév 2020
0

Le 24 août 2018, les sept dernières voitures d’un TGV en provenance de Paris déraillent en entrant en gare Saint-Charles. L’accident ne pas fait de blessés. Ce 22 février, le bureau d’enquêtes sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT) a rendu public un rapport techniques sur les causes du déraillement. Il vient préciser les investigations menées par la SNCF.

Le déraillement est dû à une rupture de rail au moment du passage du train, au niveau d’un poste d’aiguillage particulièrement emprunté. Posé en 1986, l’aiguillage a eu une utilisation « la plus élevée de tous les branchements simples de la gare », rapporte La Marseillaise. Son remplacement était prévu pour 2023. Mais cinq ans avant, « la rupture s’est produite dans une section affaiblie par une fissuration de fatigue », analyse le rapport du BEA-TT. Bien avant sa publication, la SNCF promettait déjà de « renforcer le contrôle et l’entretien des aiguillages de même modèle ».

Source : La Marseillaise

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire