Un immeuble de la rue Pythéas en cours d’évacuation pour péril imminent

Urgent
Bref
Clara Martot
7 Nov 2018 1

Ce mercredi midi, dans le quartier de l’Opéra, un périmètre de sécurité a été déployé autour du 4, rue Pythéas, et au moins une partie des habitants de l’immeuble a été évacuée. Selon un fonctionnaire de police municipale dépêché sur place, la façade présente un risque d’effondrement. Plusieurs larges fissures sont visibles sur toute la hauteur de l’immeuble de 5 étages. Cet état préoccupant est visible des passants depuis de longues années.

Sur place, plusieurs fonctionnaires municipaux faisaient le point, étage par étage, pour déterminer si les habitants sont locataires ou propriétaires occupants. Dans le premier cas, c’est à la Ville de procéder à l’hébergement en cas d’évacuation. Un expert est mandaté pour évaluer les risques et, éventuellement, procéder à une évacuation de tout l’immeuble.


A la une

Le parquet financier perquisitionne la vieille garde pléthorique de Jean-Claude Gaudin
Le parquet national financier est de retour au château. Il y a quelques jours, des gendarmes ont opéré de nouvelles perquisitions à l'hôtel de...
Faute de dialogue, la grève des femmes de chambre de l’hôtel NH s’enlise
C'est le 43e jour de grève. L'entrée principale de l'hôtel NH Collection est habillée de confettis de papier journal. Un mot signé de l'établissement...
Nouvelle information judiciaire ouverte pour harcèlement à Lidl Rousset
L'affaire Sansonetti est devenue un symbole du mal-être au travail, depuis le suicide de ce technicien de maintenance, sur le site de Lidl à...
Déguisés en touristes, militants et délogés interpellent Martine Vassal sur son indifférence
Ils sont entrés discrètement, au compte-goutte, en chemises et petites robes chics, quand on les croise plus souvent en t-shirt et pantalon. Ce mercredi,...
Travailleuses détachées à Arles, elles ont lancé l’alerte contre le servage moderne
Yasmine et sa cousine K. grandissent à Tarragone, en Catalogne, bien loin de la plaine fertile du pays d'Arles. En 2011, la crise les...
Au 11 rue d’Aubagne, les locataires vivent dans l’inquiétude et sous les étais
"Je rêve régulièrement que je suis sous les gravats, et que ma fille me cherche." Depuis le 28 février 2018, Nadia Bechari habite Noailles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Doc BoxkDoc Boxk

    Attention notre « cher » maire va crier au « Marseille Bashing ».

    Quoiqu’il en soit nous rassurons nos amis non marseillais, de Lyon, Bretagne et Navarre. Le stade Vélodrome se porte très bien. Le PPP ne prend pas l’eau, pas de risque d’effondrement. On sait construire solide pour une politique clientéliste basée sur les vieilles recettes des jeux et du cirque.

    Et pendant ce temps les logements insalubres souffrent, selon notre édile cacochyme, de l’acharnement de belles pluies de saison, injustement tombées pour gâcher la fin de règne d’une municipalité effondrée. Municipalité à mettre sous tutelle comme en 1938.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire