Un an de prison avec sursis et 10 ans d’inéligibilité requis contre Joissains en appel

URGENT
Bref
Jean-Marie Leforestier
13 Mar 2019 2

Maryse Joissains, ses avocats, ses proches et ses soutiens à leur arrivée à la cour d'appel de Montpellier

L’avocat général près la cour d’appel de Montpellier a requis ce mercredi après-midi un an de prison avec sursis et dix ans d’inéligibilité contre la maire d’Aix-en-Provence Maryse Joissains, conformément au jugement de première instance.

L’édile est rejugée pour des présomptions de détournement de fonds publics et de prise illégale d’intérêts, pour avoir promu son chauffeur au rang de cadre et embauché une collaboratrice de cabinet dédiée à la cause animale au sein de la communauté du pays d’Aix. Si elle devait être condamnée par la cour d’appel, Maryse Joissains aurait encore la possibilité de se pourvoir en cassation.


A la une

Le parquet financier perquisitionne la vieille garde pléthorique de Jean-Claude Gaudin
Le parquet national financier est de retour au château. Il y a quelques jours, des gendarmes ont opéré de nouvelles perquisitions à l'hôtel de...
Faute de dialogue, la grève des femmes de chambre de l’hôtel NH s’enlise
C'est le 43e jour de grève. L'entrée principale de l'hôtel NH Collection est habillée de confettis de papier journal. Un mot signé de l'établissement...
Nouvelle information judiciaire ouverte pour harcèlement à Lidl Rousset
L'affaire Sansonetti est devenue un symbole du mal-être au travail, depuis le suicide de ce technicien de maintenance, sur le site de Lidl à...
Déguisés en touristes, militants et délogés interpellent Martine Vassal sur son indifférence
Ils sont entrés discrètement, au compte-goutte, en chemises et petites robes chics, quand on les croise plus souvent en t-shirt et pantalon. Ce mercredi,...
Travailleuses détachées à Arles, elles ont lancé l’alerte contre le servage moderne
Yasmine et sa cousine K. grandissent à Tarragone, en Catalogne, bien loin de la plaine fertile du pays d'Arles. En 2011, la crise les...
Au 11 rue d’Aubagne, les locataires vivent dans l’inquiétude et sous les étais
"Je rêve régulièrement que je suis sous les gravats, et que ma fille me cherche." Depuis le 28 février 2018, Nadia Bechari habite Noailles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. patrickpatrick

    encore du sursis, jamais de geôle pour ces délinquants

    Signaler
  2. pascalpascal

    jugée coupable en 1ere instance et en appel, elle reste maire et perçoit donc ses indemnités…
    A minima il serait souhaitable que nos édiles remboursent l’intégralité des sommes indûment perçues dès le 1er jugement (voir de les majorer) afin de les aider à bien réfléchir avant de faire appel…puis porté l’affaire en cassation…

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire