Troisième préavis de grève dans les écoles

Triplé
Bref
le 18 Juin 2018
3

Et de trois. Après Force ouvrière et l’UNSA, la FSU vient de déposer un préavis de grève des personnels des écoles marseillaises. Il court du lundi 25, jour du prochain conseil municipal à la fin de semaine prochaine. Il porte les mêmes revendications que les autres organisations : la régularisation de tous les jours de récupération gelés par l’administration, le passage à temps complet des agents employés à temps partiel et des agents de surveillance interclasse (Asic). Le syndicat demande également une nouvelle négociations sur le dispositif d’astreinte des concierges des écoles dont le statut a été rénové il y a un an ce qui avait déjà donné lieu à un mouvement de grève.

Ces mouvements de grève reconductibles démarrent ce mardi à l’appel de Force ouvrière. L’Unsa prend le relais dès jeudi et l’appel à la grève s’amplifie ce lundi. Jusqu’au 29 juin, au moins un préavis de grève est déposé chaque jour. Le dialogue social a pris un tour plus dur du fait de la réforme en cours des cycles de travail et de l’enquête du parquet national financier. Qui plus est, l’ensemble des agents territoriaux sont appelés à choisir leurs représentants du personnel en décembre de cette année.

 

 

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Peut être un léger problème dans la gestion des ressources humaines à la ville de Marseille ?

    Signaler
  2. LaPlaine _ LaPlaine _

    On sent que tout cela est bien maîtrisé par la hiérarchie, les RH, en toute transparence et respect des règles et surtout avec, chevillé au corps, la gestion rigoureuse de l’argent des contribuables.

    Signaler
  3. pascal pascal

    On en sera au 3e jours de grèves demain. les motifs de grèves me paraissent légitimes mais cela amènerait à créer des postes. A Marseille le taux d’ATSEM est très inférieur au taux prévus par la norme qualité (1 pour 25 enfants à midi) alors qu’il y a environ 1 pour 60 à Marseille. j’avais fait ce calcul pour comprendre pourquoi personne ne coupait la viande à mon fils de 3 ans à l’époque. Enfin, il a survécu maintenant il a gagné en autonomie…

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire