Double préavis de grève pour les précaires des écoles marseillaises

Précaires
Bref
Julien Vinzent_
11 Juin 2018 0

Force ouvrière parle, de manière imagée, de “cascade”. L’UNSA évoque, plus simplement, “l’ascenseur social”. Les deux syndicats de territoriaux ont déposé un préavis de grève reconductible dans les écoles à partir respectivement des 19 et 21 juin. Il s’agit principalement de réclamer l’amélioration des contrats des 290 agents à temps partiel, classés en deux grandes catégories : 28 heures ou 10 heures par semaine. À l’origine, l’ensemble formait un seul et même bataillon dit des “ASIC” (agents de surveillance inter-classes), affectés à la surveillance des cantines pour 10 heures par semaine.

En 2017, la moitié a été basculée sur des emplois dits “TNC” (temps non complet) à 28 heures. En plus de la surveillance des cantines, la Ville leur a confié des missions “d’entretien des locaux, de préparation des repas, de remplacements. C’était un tremplin, dans le cadre de la négociation, mais l’idée n’était pas que cela soit pérennisé”, rappelle Arabelle Lauzat, secrétaire de la section Éducation des territoriaux FO. Aujourd’hui, il s’agirait donc de passer les TNC à temps plein et les ASIC à 28 heures. La fameuse cascade.

En complément, les deux tracts évoquent les récupérations, gelées depuis février, “le temps d’une enquête administrative pour examiner leur légalité”, glisse la syndicaliste, qui ignore si la mesure a un lien avec l’enquête du parquet national financier sur le temps de travail (voir notre dossier).


A la une

À Marseille, l'”ancien monde” ne craint plus La République en marche
Poignées de main chaleureuses, cigarillo aux lèvres, petites blagues décontractées, Dominique Tian est ici chez lui et il entend bien le montrer. Vendredi 12...
Martine Vassal bricole un agenda environnemental à un milliard d’euros
Moins d'un mois. C'est le temps record qu'il aura fallu aux équipes de la métropole pour se greffer sur l'agenda environnemental du conseil départemental....
Les premiers arbres de La Plaine tombent malgré la résistance
La pluie tombe, les arbres aussi et certains manifestants pleurent en voyant les premiers tilleuls chuter dans un grand crac sinistre. Ils hurlent aussi...
Conflit d’intérêts à la tête de l’institut de recherche pour le développement
Charles Duchaine est de retour à Marseille. Pas le premier juge de l'affaire Guérini en personne, mais les contrôleurs de l'agence française anti-corruption (AFA)...
À Saint-Victoret, des travaux qui se font tout seuls embarrassent la métropole
C'est un joli parc à la sortie du bourg de Saint-Victoret en direction de la gare de Pas-des-Lanciers. A côté du centre aéré fraîchement...
L’institut Ricard drague les habitants de l’Estaque avec une ferme à poissons du futur
"Nous avons proposé un projet de ferme que l'on pourrait appeler... permaquacole !", lance fièrement Patricia Ricard, petite-fille de Paul et présidente de l'Institut océanographique du...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire