Trois premières condamnations après l’émeute de samedi à Marseille

URGENT
Bref
Jean-Marie Leforestier
3 Déc 2018 2

Trois premières condamnations ont été prononcées ce lundi après l’émeute qui a suivi la manifestation contre l’habitat indigne et rejointe par la CGT et des “gilets jaunes”. Elles s’échelonnent entre quatre mois avec sursis et deux ans ferme.

L’homme qui écope de la peine la plus importante est sanctionné pour avoir pillé la boutique Orange de la Canebière. La lourdeur de la condamnation trouve sa source dans les multiples inscriptions à son casier judiciaire. Un mandat de dépôt a été signé à l’audience, il dormira ce soir en prison.

Une dizaine d’autres personnes devraient être jugées d’ici ce lundi soir. Vingt-et-une ont été arrêtées samedi.


A la une

Travailleuses détachées à Arles, elles ont lancé l’alerte contre le servage moderne
Yasmine et sa cousine K. grandissent à Tarragone, en Catalogne, bien loin de la plaine fertile du pays d'Arles. En 2011, la crise les...
Au 11 rue d’Aubagne, les locataires vivent dans l’inquiétude et sous les étais
"Je rêve régulièrement que je suis sous les gravats, et que ma fille me cherche." Depuis le 28 février 2018, Nadia Bechari habite Noailles,...
Drame de la rue d’Aubagne : comment la justice a avancé en six mois
Les trois juges travaillent dans la discrétion, patiemment. Ils recueillent un par un les éléments qui, dans plusieurs années, permettront à un procès de...
Enquête judiciaire sur les effondrements de la rue d’Aubagne : le rapport qui accuse
Il est une des pièces-clefs du dossier de Matthieu Grand, le juge d'instruction chargé de l'affaire de la rue d'Aubagne, avec ses deux collègues...
Un projet de décret met à mal la protection de la Sainte-Victoire et de la Nerthe
C'est un petit changement qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur le paysage des Bouches-du-Rhône et en premier lieu sur ses sites classés. Le...
Urbanisme : la métropole devra mettre du social dans son plan
La victoire se joue parfois dans les détails. La vice-présidente chargée de l'urbanisme, Laure-Agnès Caradec se réjouit d'un avis favorable "rendu à l'unanimité" des...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. ptit-marinptit-marin

    il était temps, mais bon pas assez sévère!
    heureusement que les adeptes et autres disciples de cette brave Françoise Martres ne sont pas légion au tgi.

    Signaler
    • ericeric

      Pas assez sévère… Peut être. Je note que monsieur Tian qui ignorait qu’un million d’euros dormaient sur un compte suisse à son nom, a lui eu droit de donner son avis sur les gilets jaunes dans la Provence.
      Jean de La Fontaine : Selon que vous serez puissant ou misérable Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire