Rue d’Aubagne : mise en examen de Julien Ruas, ex adjoint au maire de Marseille

Urgent
Bref
le 19 Nov 2020
5

L’ancien adjoint au maire de Marseille, Julien Ruas (LR), a été mis en examen ce jeudi 19 novembre dans le cadre de l’enquête sur le drame de la rue d’Aubagne, a confirmé la procureure de la République Dominique Laurens à l’AFP. Cette information judiciaire est notamment ouverte pour homicides et blessures involontaires et mise en danger de la vie d’autrui.

Chargé de la gestion des risques, Julien Ruas avait été personnellement destinataire d’alertes quant à la situation préoccupante du 65, rue d’Aubagne dans l’effondrement duquel huit personnes sont décédées. Le syndic de copropriété du 65, le cabinet Liautard, a lui aussi été mis en examen. Précédemment, Marseille Habitat, principal opérateur de la ville dans ses opérations d’éradication de l’habitat indigne et propriétaire de l’autre immeuble tombé, le 63, avait lui aussi été mis en examen.

Source : AFP

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Assedix Assedix

    La liste LR dans le Vie secteur, quelle Dream Team !

    Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    Bon……… , les procédures judiciaire sont en route.
    En souhaitant que la ou le juge d’instruction fasse son boulot et que nous partions pas pour des décennies de procédure.Les huit morts ne le méritent pas.
    Après, nous allons voir ce que ces élus et syndics ont dans le ventre. Aurons nous droit à des “Hommes” ou bien des paillassons, nous verrons.

    Signaler
    • LN LN

      Gaudin sort de son lit ce soir : “Je suis persuadé qu’au terme de cette procédure, la Justice exonérera totalement Julien Ruas. Il a été un élu exemplaire, par son dévouement, sa disponibilité, et son écoute, pour venir en aide aux proches des disparus et aux familles sinistrées »
      Les délogés apprécieront cet éloge. C’est morbide, sournois, vicieux. Le vieux sénile croit encore au poids de ses mots. Misérable
      Allez un suppo et au lit

      Signaler
  3. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    Le calendrier judiciaire n’a rien à voir avec le calendrier électoral qui n’a rien à voir avec l’agenda du bon peuple…!
    Sinon pourquoi tant de haine pour les mots de Gaudin ?
    Il n’a plus voix au chapitre, alors laissons le dans sa retraite. La main passe…!
    Ne mérite pas cet excès d’indignité…!
    Peut il être inculpé, tout de même ?

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Pourquoi Gaudin ?.
      Simplement car ce dernier ne s’est jamais mouillé, il a fait mouiller les autres en échange de postes,de présidences, de nominations. Voilà le système Gaudin. Alors il nous fait le coup depuis 25 années de Blanche Neige.
      Cela n’éxonere personne car si il y a corrompus il y a corrupteurs.
      La soif de pouvoir, l’espérance d’une situation bien rémunérée pour des gens finalement insignifants leurs font faire n’importe quoi pour plaire. Plaire à celui du pouvoir de nommer,voilà le système et nous en connaissons tous les conséquences.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire