Renaud Muselier demande un référendum sur l’intégration du pays d’Arles dans la métropole

Contre-pied
Bref
Julien Vinzent_
10 Avr 2019 2

Avant la visite du Premier ministre vendredi, le président du conseil régional tente de peser dans le débat de la réforme institutionnelle des Bouches-du-Rhône. Dans un communiqué, Renaud Muselier (LR) demande à Edouard Philippe d’organiser un référendum au sein du pays d’Arles “pour consulter ses habitants sur leur volonté d’intégrer ou non la métropole Aix-Marseille Provence”. En octobre, déjà, il se positionnait pour un maintien provisoire de ces 29 communes en dehors de la métropole en cas de fusion avec le conseil départemental des Bouches-du-Rhône.

Une volonté qui contraste avec celle de la présidente des deux institutions, Martine Vassal, mais aussi la conclusion de la concertation menée par le préfet (lire notre décryptage). Renaud Muselier justifie quant à lui la nécessité d’un référendum par un récent incident au sein de la communauté d’agglomération de Châteaurenard. Son président Jean-Marc Martin-Teissere, favorable comme lui à une autonomie du pays d’Arles, a été mis en minorité lors du vote du budget par les partisans de la fusion intégrale.


A la une

Malades de la pollution à Fos : “Les personnes peuvent aussi être expertes de leur corps”
L'équipe du projet de recherche Epseal vient de dévoiler le deuxième volet de son étude. En 2017, ces universitaires franco-américains lancent un pavé dans...
Les États généraux de Marseille oscillent entre contre-pouvoir et stratégie électorale
"Quitte à mettre les pieds dans le plat je vais le dire : je veux qu'il y ait un homme ou une femme issue...
Maryse Joissains : “Les procès, tout ça, cela a été fait pour m’empêcher d’être candidate”
Élue depuis 2001, la maire Les Républicains d’Aix-en-Provence a annoncé à Marsactu son désir de briguer un quatrième mandat. À 76 ans, et malgré...
Trois immeubles menacent ruine et ferment une station de métro jusqu’à nouvel ordre
La place Jules-Guesde vibre de son activité habituelle, ce jeudi matin. Les turfistes cochent les cases autour du kiosque central. Quelques chibanis cherchent l'ombre...
La métropole met la première pierre à sa politique de lutte contre l’habitat indigne
La politique de lutte contre l'habitat indigne concentre les effets de contraste les plus radicaux : la réalité parfaitement abjecte des conditions de vie...
La décharge du Mentaure, où se croisent les intérêts des frères Guérini
C'est le dernier fil qui, selon le procureur de la République de Marseille, relie Jean-Noël Guérini à la première affaire qui porte son nom....

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. ManipuliteManipulite

    Il supprime le financement du Conseil régional pour le bac de Bacarin ; quelle sollicitude pour le pays arlésien mais sur fond de guerre marseillaise !

    Signaler
  2. David GrzybDavid Grzyb

    Mieux vaut tard que jamais. Il faut, néanmoins, se féliciter qu’il rejoigne le combat engagé par de nombreux habitants d’Arles et du Pays d’Arles, qui dès le 15 septembre dernier, se sont rassemblés devant la Sous Préfecture d’Arles pour demander d’être associés à une décision qui les concernent et qui va bouleverser leur vie quotidienne, à travers l’organisation d’un véritable référendum dans chacune des 29 communes du Pays d’Arles. Cette proposition chemine positivement. Tant mieux. En espérant qu’elle soit enfin entendue par le Premier Ministre et son Gouvernement, afin qu’ils traduisent, à travers ce cas précis, leur parole en acte concret !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire