Quelques mois après la reprise par Thales, suppressions de postes en vue chez l’ex Gemalto

Dégraissage
Bref
le 22 Jan 2020
0
Gemalto

Gemalto

Pas de répit pour les salariés de l’ex Gemalto, groupe implanté notamment à Gémenos et La Ciotat et racheté début 2019 par Thales. Après un plan social lancé en 2017 qui avait donné lieu à près de 200 suppressions de postes, les syndicats rapportent qu’une nouvelle vague sera lancée sous peu. 220 postes seraient supprimés dans ce qui est devenu Thales DIS France, dont 47 à La Ciotat, « à cause d’une décroissance plus rapide que prévue du marché de la carte SIM », précise la CFE-CGC par communiqué.

Le syndicat parle d’une « douche froide », dans La Provence« Le plan de sauvegarde de l’emploi annoncé en novembre 2017 quand nous étions toujours Gemalto est encore en cours. Nous pensions être tranquilles car Thales s’était engagé à ne pas parler de pertes d’emplois pendant 18 mois », dénonce Anthony Vella, représentant du syndicat. En revanche, tempère-t-il, cette fois-ci, il ne devrait pas y avoir de « licenciements secs » mais plutôt des départs volontaires, à la retraite ou des transferts.

Source : La Provence

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire