Quand les curés des Réformés invitent leurs paroissiens à « remercier » Martine Vassal

Culte
Bref
le 25 Fév 2020
8

En matière de campagne au cœur de la communauté catholique, Martine Vassal et ses colistiers n’en sont pas à leur coup d’essai. Avant la messe où Catherine Pila intervenait à Saint-Anne (lire notre article sur la polémique sur son intervention dans l’église), ce dimanche 23 février, la candidate LR participait à une réunion d’information sur les travaux de l’église Saint-Vincent-de-Paul (1er) aux allures de rendez-vous de campagne en présence de ses têtes de liste dans le 1/7, Alain Gargani et Sabine Bernasconi. Une réunion hardiment relayée sur le compte Twitter de la candidate.

L’invitation lancée aux paroissiens confirme le mélange des genres pratiqué par les Républicains et relayé par les autorités ecclésiales. En tête des « cinq informations importantes » de la newsletter hebdomadaire aux paroissiens que Marsactu a pu consulter, les curés de l’église du haut de la Canebière relayaient l’invitation de la présidente du département et de la métropole au bar voisin des Danaïdes pour « un petit déjeuner offert ». Nous n’avons pas réussi à les joindre ce mardi.

Parmi les élus et candidats présents, figure Catherine Pila, conseillère municipale aux édifices cultuels. Dans la newsletter des curés de la paroisse, elle est présentée en organisatrice puisque les paroissiens sont invités à confirmer leur présence auprès d’elle, en lui écrivant à son adresse électronique d’élue à la ville de Marseille. Un rendez-vous bien orchestré.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Après la calotte, nous avons la cornette. Je sens que nous allons avoir droit à Martine fait sa première communion dans le prochain numéro de la Provence

    Signaler
  2. leravidemilo leravidemilo

     » Vous savez déjà que le département et la métropole, dans un effort conjoint, ont voté un budget de plusieurs millions d’euros pour la rénovation de de notre église, qui ne coûtera pas un centime à la paroisse »
    Reviens Jésus, ta brebis est égarée et tes pasteurs sont devenus Pic’sou.
    Les marchands à nouveau installés dans le temple.
    et vendent ce coup ci des bulletins de vote.
    Reviens Jésus, si possible entre les deux tours,
    et n’oublie pas ton fouet, ou leur cul tu le botte.

    Signaler
  3. Pussaloreille Pussaloreille

    On n’attrape pas les mouches avec du vinaigre, certes. Mais malgré tout mon respect pour la communauté catholique à laquelle me rattache une solide culture familiale, je suis scandalisée. Par la légèreté sans vergogne de nos curés… et par le cynisme assumé de cette équipe électorale. On touche le fond (là encore…).

    Signaler
  4. Zumbi Zumbi

    On revient à l’interprétation la plus réactionnaire du « rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu ». Pendant des siècles la théologie dominante a été :  » soumets-toi au Dieu tout-puissant et à son représentant sur terre, qu’il massacre les Cathares, déporte en esclavage les Noirs ou collabore avec les Nazis ». Et pendant les mêmes siècles d’autres chrétiens ont eu l’interprétation opposée : « réduis au minimum possible tes rapports avec le Pouvoir », d’où nombre d’hérésies, la Guerre des Paysans, la résistance de Témoignage Chrétien, etc.
    Fait-il rappeler que l’élu gaudiniste Dominique Tian, le professionnel de la fraude fiscale, a défilé « vaillamment » avec la Manif pour Tous ? Une des particularités de Marseille est que les « cathos de gauche » ( très investis dans les assos de terrain) ne prennent pas la parole sur les Affaires internes de l’institution religieuse ; mais là est-ce bien interne ?

    Signaler
  5. Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

    Cette fois, le meeting n’aura pas lieu dans l’église (comme à Saint-Anne, ce qui pose un problème légal qui sera sans doute soulevé) mais dans un bar à proximité. Si le code électoral semble respecté, on peut néanmoins s’étonner de l’absence de neutralité de la part de ces prêtres qui nous jouent les Don Camillo des temps modernes face à tous les Pepone de « l’ultra gauche ». Qu’en penseront les cathos de gauche ?

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Ce meeting étant convoqué par la « présidente du Conseil départemental et présidente de la Métropole », et non par la candidate, je serais curieux de savoir qui finance ce « petit déjeuner offert ». Le coût de celui-ci sera-t-il imputé au compte de campagne de la candidate ? Ou sera-t-il payé par le contribuable départemental ou métropolitain ? Mais quand j’entends la reine de « Provence » demander, faussement ignorante du Code électoral, si « un président de collectivité [doit] arrêter toutes ses activités quand il [est] en campagne », je crains de deviner la réponse.

      Signaler
  6. barbapapa barbapapa

    – « Allo Dieu, peux-tu empêcher Michèle R. de doubler Martine V. ? »
    – « Désolé, les premiers seront les derniers »

    Signaler
  7. petitvelo petitvelo

    Ca rappelle un peu les bonnes oeuvres de M Guerini en son temps

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire