L’État se penche sur l’avenir du charbon à la centrale de Gardanne

Charbon
Bref
Benoît Gilles
14 Fév 2018 0

Fin décembre, le président de la République a affirmé sa volonté de voir fermer les cinq unités de production d’électricité à partir du charbon d’ici 2022. À la suite de cette annonce, une commission interministérielle a été chargée de visiter les centrales et d’évaluer leur conversion. Ses membres étaient présents ce mardi à Gardanne, attendus par la CGT et certains élus locaux, inquiets des suites de cette visite, rapporte La Marseillaise.

« Cette commission est venue mesurer l’impact social, économique et financier de l’arrêt du charbon, pas pour sauver nos emplois », affirme Nicolas Casoni, secrétaire général de la  CGT à la centrale. Ce dernier évalue à 450 les équivalents temps plein qui seraient touchés de la tranche charbon. Il plaide pour un maintien du charbon dans un mix énergétique avec la biomasse.

0
commentaires
Source : La Marseillaise

Vous devez être vous-même abonné pour écrire ou voir un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire