La première épicerie coopérative ouvre ses portes à Marseille

Cafoutch
Bref
Lisa Castelly
12 Avr 2018 2

Lancé il y a un peu plus d’un an, le projet de “supermarché coopératif” marseillais  baptisé “Super cafoutch” a franchi une première étape importante : l’ouverture d’une épicerie, rue Astouin dans le 2e arrondissement, au début du mois d’avril. Si l’objectif, à l’horizon 2020, reste le projet d’un vrai supermarché d’une surface plus importante, l’épicerie va permettre de tester le concept à petite échelle.

Chacun des 400 membres actuels doit donner trois heures de leur temps toutes les quatre semaines pour pouvoir faire leurs courses dans l’épicerie à des prix légèrement inférieurs à ceux des autres commerces. Ce sont donc des bénévoles qui accueillent les clients, approvisionnent les rayons de produits biologiques et tiennent la caisse, comme le raconte 20 Minutes, qui s’est rendu sur place.

Source : 20 Minutes

A la une

L’opacité du méga contrat de l’eau de Marseille à nouveau critiquée
Pour sa première séance en tant que présidente de la métropole Aix-Marseille Provence, Martine Vassal (LR) a trouvé en tête de l'ordre du jour...
Accusé de construire sans autorisation, Ricciotti plaide le génie sans limite urbanistique
"Ce qui fait la renommée de tous mes projets, c’est leur dimension expérimentale". Rudy Ricciotti, Grand prix national de l’architecture en 2006, auteur du Pavillon...
À Marseille, l'”ancien monde” ne craint plus La République en marche
Poignées de main chaleureuses, cigarillo aux lèvres, petites blagues décontractées, Dominique Tian est ici chez lui et il entend bien le montrer. Vendredi 12...
Martine Vassal bricole un agenda environnemental à un milliard d’euros
Moins d'un mois. C'est le temps record qu'il aura fallu aux équipes de la métropole pour se greffer sur l'agenda environnemental du conseil départemental....
Les premiers arbres de La Plaine tombent malgré la résistance
La pluie tombe, les arbres aussi et certains manifestants pleurent en voyant les premiers tilleuls chuter dans un grand crac sinistre. Ils hurlent aussi...
Conflit d’intérêts à la tête de l’institut de recherche pour le développement
Charles Duchaine est de retour à Marseille. Pas le premier juge de l'affaire Guérini en personne, mais les contrôleurs de l'agence française anti-corruption (AFA)...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. ClairofClairof

    Certes … Mais surtout, les produits sont de grande qualité, issus de filières courtes, ou/et solidaires, bio, etc., et c’est le fait de donner 3h de son temps (par mois ! c’est rien!) au collectif qui fait que les prix sont assez formidables et non “légèrement moins chers que dans les autres commerces”. L’ambiance est assurée, on apprend le commun, c’est très intéressant, ouvert à toutes et tous (il suffit d’adhérer) et motivant. Merci d’avoir proposé cette brève.

    Signaler
  2. MarieMarie

    Une épicerie coopérative similaire a existé quelques années rue Barbini , ouverte en 1978 ! On a eu finalement besoin d’un salarié à mi temps pour gérer les plannings de présence des 20 ou 30 bénévoles …il est vrai que c’était avant l’informatique et les réseaux sociaux !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire