Des maires proches de Martine Vassal créent leur parti pour peser dans la métropole

APPUI
Bref
Rédaction de Marsactu
13 Fév 2018 4

Les grandes manœuvres en vue des élections locales de 2020 se multiplient alors que le gouvernement réfléchit de plus en plus à une réforme institutionnelle qui proposerait la fusion du département dans la métropole et une élection autonome des municipales (lire notre article). Dans ce cadre, le poids des maires serait limité dans le débat et cela, des maires l’ont bien compris. Ce mardi, l’édile de Mimet et par ailleurs président de l’union des maires Georges Cristiani (sans étiquette) a présenté avec son homologue de Trets Jean-Claude Féraud (LR) un nouveau parti : Maires de Provence. “En tant que maires, nous entendons peser dans la prochaine institution en présentant des listes sous l’étiquette “Maires de Provence”, explique Georges Cristiani. Elle réunira des maires et des élus locaux quelle que soit leur tendance politique.”

Ils définissent leur organisation comme proche de Martine Vassal, la présidente Les Républicains du département, candidate à la présidence de la métropole après Jean-Claude Gaudin. “Elle apporte aujourd’hui son soutien à nos projets avec l’aide aux communes. Elle soutient nos origines, nos traditions, notre agriculture”, a justifié Jean-Claude Féraud. Deux autres maires, Lucien Limousin de Tarascon et Jean-Pascal Gournes de Meyreuil, s’engagent aussi au sein du parti.


A la une

Le sort de la reconversion “écologique” de Total la Mède se joue actuellement au parlement
Un "moment important", lit-on sur le compte Twitter du député des Yvelines (78) Bruno Millienne. Vendredi 16 novembre, cet élu Modem est parvenu à...
Le commissaire enquêteur s’oppose sévèrement au projet d’hôpital privé de Saint-Barnabé
En trois petites pages et sept arguments implacables, le commissaire enquêteur Yann Le Goff rend un avis défavorable au projet d'hôpital privé qui doit...
Habitat en péril : le réveil soudain de la mairie pousse 1130 Marseillais hors de chez eux
Depuis le drame de la rue d'Aubagne, 1134 personnes ont été évacuées de leur logement. Sur le terrain, victimes ou fonctionnaires, personne ne nie la...
Effacée à Marseille, Valérie Boyer tient à la ligne dure nationale
Valérie Boyer, ancienne élue à la rénovation urbaine, n’a pas pris la parole pour évoquer le drame de la rue d’Aubagne, survenu le 5...
À Air-Bel, les nouvelles canalisations ne noient pas la défiance des habitants
Novembre 2018, à Air-Bel, pause cigarette pour quatre ouvriers devant l'entrée du bâtiment 38. La porte est maintenue ouverte par des tuyaux noirs. "C'est...
Le projet de la piscine d’Euroméditerranée prend l’eau
Il fait partie des arguments avancés par la ville de Marseille, lorsque les critiques concernant le manque de piscines municipales se font trop vives....

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    La politique c’est simple dans les Bouches du Rhône, nous aimons les traditions .
    De Loulou Philibert le fondateur , en passant par Lucien WEYGAND le continuateur , le légendaire GUERINI et la très prometteuse VASSAL nous sommes servis dans la continuité de ces dites traditions de distribution non pas des prix mais des subventions aux mairies pour se conforter des voix.
    Aaaaaaaaaaah , une vice-présidence , cela a du bon au département !

    Signaler
  2. Electeur du 8eElecteur du 8e

    J’ai un nom à proposer pour cette nouvelle formation politique localiste : “Force du 13”.

    Ah, dommage, on m’indique qu’il est déjà pris.

    C’est en tout cas une belle tentative, très moderne, d’imposer dans le paysage un parti de notables. Je note que, s’il s’agit explicitement de “sauver les maires”, il n’est nulle part question des citoyens.

    C’est aussi un bel aveu de ce que vaut aujourd’hui le découpage communal : quelle est la pertinence des communes lorsqu’elles sont incapables de faire face aux besoins financiers liés à leurs compétences sans être sous perfusion de l’échelon départemental ?

    Signaler
    • TaramaTarama

      “Force Ouvrière du 13” ?
      Pas mal, respecte les traditions, le passé industriel de notre beau département tout en se projetant vers l’avenir.

      Signaler
  3. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Ceci est une très bonne Appellation et pourquoi pas y insérer ou recycler notre ineffable RUE il y serait très à l aise

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire