Orages : Aubagne demande à l’État de reconnaître l’état de catastrophe naturelle

ORAGES
Bref
Jean-Marie Leforestier
10 Août 2018 0

La Ville d’Aubagne a été l’une des communes les plus touchées par les violents orages de ce jeudi. Les habitants témoignent de rues inondées et de grêlons de plus de 10 centimètres de diamètre. Le maire Gérard Gazay (LR) a indiqué sur Facebook avoir demandé au préfet que soit reconnu l’état de catastrophe naturelle évoquant un événement “de type centennal”.

Aubagne a subi ce midi un événement pluvieux exceptionnel avec grêle et forte précipitation de type centennale.Les…

Publiée par Gérard Gazay sur Jeudi 9 août 2018

Cette procédure permet à toutes les personnes et entreprises assurées d’être indemnisées de façon automatique, comme le détaille cet article du Parisien. Seul un arrêté ministériel peut l’acter.

0
commentaires

A la une

À Tarascon, la papeterie polluante impunie rentrera-t-elle dans les clous ?
L'usine de pâte à papier Fibre Excellence Tarascon et le collectif « Halte à la pollution de Fibre Excellence » – composé de citoyens...
Après la tentative de suicide d’un des leurs, les migrants mineurs plus perdus que jamais
Ce n'est pas le premier rassemblement de mineurs isolés étrangers devant le conseil départemental. Mais ce jeudi 9 août, le contexte ajoute une note...
Pourquoi l’extension de l’ouverture des commerces le dimanche traîne
Les commerces de l'escale Borély passent une nouvelle saison sans pouvoir ouvrir le dimanche. Le centre commercial du Prado connaît un premier été sans...
En période de pic comme le reste du temps, Marseille à la traîne pour réguler la voiture
Pendant deux semaines, la donne a changé. Pour décourager les visiteurs de passage de circuler en voiture, le tarif des horodateurs a été doublé,...
Après des mois de conflits, la cession du McDonald’s Saint Barthélémy frôle le drame
Sur la terrasse du McDonald's de Saint Barthélémy, ce mardi après-midi, le temps s'est comme arrêté. Une trentaine de salariés de ce fast-food des...
Agression au McDo de Saint Barthélémy : coup de pression ou “délinquance de droit commun” ?
Un fait, deux interprétations. Ce dimanche, aux alentours de 22 heures, deux femmes accompagnées de leurs enfants entrent dans le restaurant McDonald's de Saint...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire