La ministre de la Culture Françoise Nyssen affirme son attachement au Dock des Suds

Soutien
Bref
Jean-Marie Leforestier
13 Mar 2018 3

L’actualité d’octobre avait semé le doute sur le sort du dock des Suds. Selon Anita Leroux,  directrice de projet à Euroméditerranée, le lieu allait être détruit et réimplanté plus au Nord. Mais selon la présidente du conseil d’administration de l’établissement public Laure-Agnès Caradec, le site allait être conservé mais privé de l’événement majeur qu’il accueille, la Fiesta des suds.

Du côté de l’État, majoritaire en sièges au conseil d’administration d’Euroméditerranée, on est en tout cas très vigilant sur le sort du lieu. Françoise Nyssen, la ministre de la Culture, vient de réaffirmer son attachement aux scènes d’Arenc dans une réponse à la parlementaire PS Samia Ghali publiée sur le site du Sénat.

La ministre arlésienne se dit “très attachée au maintien du Dock des Suds in situ”. Elle précise : “Le conseil d’administration […] n’est pas saisi d’une proposition de destruction. Aucune décision préparatoire en ce sens n’est en cours d’élaboration”. Si ce scénario devait venir sur la table, la ministre de la Culture aurait la possibilité d’opposer son veto à cette décision, rappelle-t-elle aussi.


A la une

Les habitants de Bel horizon craignent de voir leur tour disparaître
Les gilets jaunes flottent aux fenêtres et balcons de cette grande tour inélégante qui sert de fanal de l'entrée de ville, entre Saint-Lazare et...
Le stadium d’athlétisme Miramas, 22 millions d’euros mais pas de projets
Si vous êtes au village de marques, vous n’avez qu’à traverser la rue. C’est à Miramas, dans une zone moitié résidentielle moitié en friche,...
Centre commercial mort né, Bleu Capelette se réincarne en quartier de ville
Ce n'est pas encore un acte de renaissance, comme une première pierre avec élus, écharpes et sourires posés, mais cela y ressemble tout de...
Pour les évacués de la rue d’Aubagne, un retour espéré mais sans calendrier
Rue d'Aubagne. Plusieurs riverains, valises vides en mains, sont escortés par les pompiers vers leurs logements. Sans avoir de date de retour, les habitants de...
Jean-Luc Ricca : avec la Scancar “le taux de personnes qui payent est passé de 30 à 85%”
Le 1er janvier 2018 a eu lieu une réforme du stationnement payant, qui a eu des impacts différents selon les choix des communes pour...
Recours et fantasmes du “prince saoudien” : la CCI peine à s’ancrer sur le Vieux-Port
Trois mois après, encore cette accusation de vouloir "faire du pognon". Parmi les plaisanciers de l'anse de la Réserve, 190 anneaux sur le Vieux-Port,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. leravidemiloleravidemilo

    La célèbre école marseillaise de la diplomatie, sous la haute direction de Mm Laure Agnès Caradec et le haut patronage de Papy Gaudin, vient une fois de plus de se prendre une bâche! Réponse de la ministre à la question écrite: “L’attachement…des institutions à ce lieu n’est pas en cause aujourd’hui. Et les déclarations des uns ou des autres n’y changerons rien. Fermez le ban”. (Non, je me suis trompé, elle n’a pas dit fermez le ban). Elle a tout de même rappelé certains outillages règlementaires précisant bien qu’en la matière, c’est bien le gouvernement qui décide. Métropole ou pas, la décentralisation comporte des lignes rouges.
    Dans la culture comme ailleurs, et même plus, faut voir à pas confondre les gros et les petits; on ne raye pas ainsi d’un trait un dock des subvs! La politique est affaire d’évaluation des rapports de force et, en la matière, malgré son grand age, cette municipalité manque d’expérience!

    Signaler
  2. BUJOLIBUJOLI

    Quand on a vu l’attachement de la ministre récemment aux vestiges de la corderie, on ne peut que ne ps être rassuré par ses promesses qui comme avait dit un ministre de l’intérieur à une époque n’engagent que ceux qui y croient!!!

    Signaler
    • leravidemiloleravidemilo

      N’allez surtout pas croire que je sois “rassuré” de quelque manière par les promesses de cette ministre ni celles de son gouvernement. Je fais parti d’ailleurs des ceusses qui avaient refusé d’ouvrir les vannes à leurs milles malfaisances sarkhollandistes sous prétexte de faire barrage à.. et l’avait revendiqué.
      Plus généralement et en matière politique je ne crois jamais aux promesses, et seulement aux rapports de forces, et à leur corollaire de règlements de comptes, toujours en cours.
      En matière de rapports de force, les grecs ne sont pas au top ces temps ci et sont plutôt en recherche d’abris dans leurs propres vestiges, en attendant leur vente, par la troïka; et leurs “descendants” marseillais ne valent guère mieux. Les seules choses qui sont à chaque coup, et à priori, “classées” à marseille sont les taux de profit des vinci, bouygues, véolia, kaufman & broad…
      Bien à vous.

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire