Martine Vassal (LR) choisit finalement Yves Moraine comme binôme dans les 6/8

Rescapé
Bref
le 7 Fév 2020
8

La candidate Les Républicains à la mairie de Marseille a dévoilé ce vendredi 7 février les 16 personnes qui mèneront ses listes dans les 8 secteurs de la ville. Un nom était particulièrement attendu, celui de son second dans les 6e et 8e arrondissements. L’élue a choisi Yves Moraine, l’actuel maire du secteur.

Pendant plusieurs semaines, le sort de celui qui est aussi président du groupe de la majorité au conseil municipal est resté flou. Certains voyaient en sa fidélité indéfectible à Jean-Claude Gaudin un handicap pour une candidate qui refuse le terme d’« héritière ». « D’un point de vue politique, je ne suis pas choqué qu’on fasse une analyse objective de la situation », pondère Yves Moraine qui a que peu goûté la remise en cause de son statut. Interrogée par nos soins, Martine Vassal a évacué le sujet estimant qu’« il n’y a rien de spécifique, il y a des discussions pour toutes les places sur toutes les listes ».

Dans plusieurs autres secteurs de la Ville, Martine Vassal mise sur les maires de secteur en tête de liste : Julien Ravier dans le 11/12, Lionel Royer-Perreaut dans le 9/10, Sabine Bernasconi dans le 1/7 respectivement soutenus par la députée Valérie Boyer, la chercheuse Emmanuelle Charafe-Jauffret et l’entrepreneur Alain Gargani. Sur les autres secteurs, Jean-Philippe Agresti (4/5) est accompagné de la présidente de la fédération des commerçants Audrey Lucchinacci, Moussa Maaskri (15/16) est secondé par une autre commerçante Jazia Kerbadou, David Galtier (13/14) par Marion Bareille et Solange Biaggi par un autre patron Stéphane Soto.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Electeur du 8e Electeur du 8e

    « On prend les mêmes et on recommence. » Comment disait-elle, déjà ? Ah oui, « je ne suis ni dans la rupture, ni dans la continuité » avec Gaudin. Mais ne nous méprenons pas : surtout pas dans la rupture.

    Signaler
  2. Ben-J_Comalipa Ben-J_Comalipa

    Sabine et son coloc ont même mis leur beau cache-cou bleu, allez en route pour le tractage au Super U Taddéi !

    Signaler
  3. Regard Neutre Regard Neutre

    Cette une équipe ainsi constituée par Martine Vassal peut également représenter,sans souffrir de comparaison, la République en Marche…D’où les difficultés de lisibilité de la vraie la liste de LREM,trop tardivement déclarée,qui ne pourra ainsi tirer profit de la scission interne des LR. La gauche traditionnelle,quant à elle,en partant divisée et battue d’avance — par calcul bassement électoraliste pour pérenniser les places éligibles des principaux mentors des partis— laisse de facto un boulevard à la dauphine du Maire sortant — qui est toujours très difficile de battre même à armes égales—. Le FN,qui ne peut que se renforcer sur ses bastions historiques, fait montre d’un silence assourdissant.Les Verts en jouant personnel,ils ont pris le melon depuis les européennes, risquent de perdre une grande partie de la substance rose et rouge qui les fait exister. Elle est pas belle la ville…

    Signaler
  4. Richard Mouren Richard Mouren

    MV prend comme binôme le « whip » de la majorité municipale de Gaudin, celui qui, sans état d’âme, a imposé une discipline stricte pour faire voter sans discussion toutes les décisions du maire. Comme ça tout est bien clair pour tout le monde: c’est bien de continuation qu’il s’agit.

    Signaler
  5. Brallaisse Brallaisse

    Là nous avons la crème de la crème.
    Mais j’ai quand même une petite déception, il manque Miron petit patapon.

    Signaler
  6. Richard Mouren Richard Mouren

    Vote sans état d’âme, entre autres, de toutes les décisions de JCG concernant les écoles, décisions dont MV cherche à se démarquer: « En matière d’écoles, à Marseille, tout reste à faire » « Ce qui manque aujourd’hui à la ville de Marseille en matière d’éducation, c’est une vision, une volonté forte et une feuille de route. En tant que maire de Marseille, je veux sortir de la logique des travaux au coup par coup. »

    Signaler
  7. Brallaisse Brallaisse

    Son annonce sur les investissements ( 9 milliards) sont un aveu terrible de l’incurie de cette équipe et du retard de Marseille dans tous les domaines. Elle persiste et signe donc avec le pâle Galabru du 8e.
    Comme écrit par ailleurs, dépenser cette somme sans augmentation d’impôts avec un budget à 1.5 milliards et un endettement au même niveau nous avons en face de nous la sœur cachée de Gérard Majax. Elle prend vraiment les gens pour des quiches ou bien elle ne sait pas compter surtout avec l’argent des autres.

    Signaler
  8. bonaventure bonaventure

    il manque Denis Rossi sur la photo, il se cache ?

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire