Libération dresse le portrait de JYS, lanceur d’alerte marseillais “sans idées politiques”

Vu sur le web
Bref
Jean-Marie Leforestier
3 Mai 2019 0

Mais qui se cache derrière le vidéaste enflammé “JYS” alias Jean-Yves Sayag qui dénonce inlassablement sur Facebook les dépôts sauvages de déchets, notamment de chantier ? L’humoriste a droit à son portrait dans Libération. Celui-ci s’attache surtout aux relations de l’homme au politique. Invité à échanger par Europe écologie-les Verts et la France insoumise, il apparaît surtout très à l’aise avec les actuels ou anciens élus du Rassemblement national.

“Au Rassemblement national, ils sont très sympas et, surtout, ils m’aident pour mes journées de nettoyage de décharges ! Moi, je n’ai pas d’idées politiques. Tout le monde se sert de moi et moi, je me sers de tout le monde !”, assume-t-il. Son objectif est de trouver un élu pour relayer la proposition de loi qu’il a imaginé : une éco-taxe pour financer des centres de tri gratuits pour les professionnels.

Source : Libération

A la une

Travailleuses détachées à Arles, elles ont lancé l’alerte contre le servage moderne
Yasmine et sa cousine K. grandissent à Tarragone, en Catalogne, bien loin de la plaine fertile du pays d'Arles. En 2011, la crise les...
Au 11 rue d’Aubagne, les locataires vivent dans l’inquiétude et sous les étais
"Je rêve régulièrement que je suis sous les gravats, et que ma fille me cherche." Depuis le 28 février 2018, Nadia Bechari habite Noailles,...
Drame de la rue d’Aubagne : comment la justice a avancé en six mois
Les trois juges travaillent dans la discrétion, patiemment. Ils recueillent un par un les éléments qui, dans plusieurs années, permettront à un procès de...
Enquête judiciaire sur les effondrements de la rue d’Aubagne : le rapport qui accuse
Il est une des pièces-clefs du dossier de Matthieu Grand, le juge d'instruction chargé de l'affaire de la rue d'Aubagne, avec ses deux collègues...
Un projet de décret met à mal la protection de la Sainte-Victoire et de la Nerthe
C'est un petit changement qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur le paysage des Bouches-du-Rhône et en premier lieu sur ses sites classés. Le...
Urbanisme : la métropole devra mettre du social dans son plan
La victoire se joue parfois dans les détails. La vice-présidente chargée de l'urbanisme, Laure-Agnès Caradec se réjouit d'un avis favorable "rendu à l'unanimité" des...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire