Les Verts prêts à accueillir Saïd Ahamada (LREM) sur une liste

Copains
Bref
le 21 Nov 2019
13

Ils sont des « amis » ou des « vieux copains » à en croire l’un ou à l’autre. Saïd Ahamada, le député LREM candidat « quoi qu’il arrive » à la mairie de Marseille – comprendre avec ou sans l’investiture de son parti – et la tête de listes des écolos Sébastien Barles sont en pourparler. Ce mercredi, en marge d’une conférence de presse, le second a déclaré que le premier avait « sa place pour dialoguer du projet ».

« Tant que le contrat programmatique que nous portons est respecté, cela ne nous dérange pas d’accueillir des gens qui auraient voté Macron », a-t-il ajouté, comme le cite La Marseillaise. Ce mercredi matin, les deux hommes se sont rencontrés. Sans vouloir préciser le cadre de cette discussion, Saïd Ahamada dit « voir régulièrement Sébastien ».

Source : La Marseillaise

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. juH juH

    Les verts montrent leur vrai visage. Ce monsieur n’a pas fait que voter Macron, il a voté toutes les lois antisociales de ce gouvernement puisqu’il est député en Marche… Allez voir ses votes sur le site de l’assemblée nationale, c’est édifiant.
    Jusqu’où Mr Barles est-il prêt à aller pour satisfaire son égo ? Le feuilleton continue…

    Signaler
  2. MarsKaa MarsKaa

    Ben voilà, c est logique. Cqfd. Les eelv marseillais ne sont pas de gauche. Et vont agir contre la gauche.

    Signaler
  3. Un électeur du 9 ème Un électeur du 9 ème

    Saïd Ahamada, a voté aussi la restriction des libertés publiques et s’oppose à la véritable indépendance de la justice comme tous ses collègues LREM. Tous ces gens-là préparent le terrain pour Mme Le Pen.

    En effet l’audience du Front National dans la population et l’électorat n’est pas le produit d’une génération spontanée, elle a été accrue par Hollande puis Macron qui ont accentué la fracture sociale avec des riches de plus en plus riches et des pauvres de plus en plus pauvres, un code du travail démantelé, des étudiants réduits à la misère pour nombre d’entre eux, des services publics toujours plus moribonds.

    Et ces gens-là n’arrêtent pas de nous dire que leur politique est au service de l’emploi, que le chômage baisse, que l’argent commence à ruisseler dans la pollution alors que tout le monde est obligé de reconnaître que la pauvreté gagne une partie de plus en plus importante de la population. Cherchez l’erreur …

    Ces mêmes Hollande et Macron par leurs politiques ont également permit à Mme Le Pen s’usurper un pseudo discours de défense sociale, le comble alors qu’elle défend en réalité exactement les mêmes intérêts antisociaux qu’eux !
    En outre sur un thème comme l’immigration Macron, maître à penser de Saïd Ahamada, s’évertue à imiter toujours davantage la Le Pen en confortant ses positions à elle.

    Dans le débat des dernières élections présidentielle Benoît Hamon avait dit très justement : si Macron est élu cette fois-ci, c’est Mme Le Pen qui le sera la fois suivante et j’ai bien peu qu’il avait raison en disant cela. Macron a été élu et une Le Pen qui pourrait bien lui succéder un jour prochain à la présidence ne manquera pas de faire usage de toutes les redoutables restrictions des libertés publiques que Macron a fait voter à sa majorité (Saïd Ahamada, compris).

    EELV Marseille se déconsidère complétement et devient complice d’une politique anti-écologique et leurs électeurs des Européennes les abandonneront. Ils savent déjà que leur score sera minable et cherchent donc des alliances à droite.

    Signaler
  4. Electeur du 8e Electeur du 8e

    On comprend mieux pourquoi Barles dénonce « l’incantation à l’unité » de la gauche : son projet, c’est un rassemblement avec une partie de la droite. Mais qui, au fond, est surpris ?

    Signaler
    • Laurent MALFETTES Laurent MALFETTES

      Ça commence à se clarifier…

      Signaler
  5. Opiniatre Opiniatre

    On peut aussi lui proposer Lisette Narducci ou Christophe Madrolle. EELV comme grande entreprise de recyclage.

    Signaler
  6. julijo julijo

    aucune surprise évidemment, c’était largement prévisible.
    barles est dans son rôle, et il avait fait pareil aux précédentes élections municipales. (avec un si grand bonheur)

    ce qui reste quand même « amusant » (!!) c’est que n’importe quel électeur de base s’aperçoit de la manœuvre, et barles et eelv autour de lui, font comme si de rien n’était et s’en glorifient….. bizarre cette naïveté de façade : l’art et la manière de prendre les gens pour des c…
    ahamada n’est ce pas ce député qui a viré des gilets jaunes….et qui a voulu faire interdire une union locale cgt ???

    Signaler
    • julijo julijo

      absolument, vous avez raison, je confondais. mille excuses (quoique)
      sur le site de l’assemblée nationale ce député se fait remarquer par des prises de positions particulièrement en accord avec l’ensemble de ces collègues lrem. L’arc républicain prôné par barles semble s’éloigner.

      Signaler
    • julijo julijo

      encore une erreur : progressiste, l’arc !!!! (quoique !!)

      Signaler
  7. dutherage dutherage

    Le projet de S. Barles se clarifie enfin, une alliance EELV-LREM, et demain ils seront rejoints par S. Ghali, H. Jibrayel et P. Mennuci ?

    Signaler
    • Laurent MALFETTES Laurent MALFETTES

      « L’arc progressiste » prendrait forme… Mais est on sûrs que Ahamada marcherait dans la combine ? Ça reste à voir

      Signaler
    • julijo julijo

      ce qui est sûr c’est que ça offre à barles, un strapontin possible aussi bien d’un côté que de l’autre de son fa-fumeux « arc progressiste ». depuis le temps qu’il cherche.

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire