Les salariés du Mcdonald’s Saint-Barthélémy toujours dans l’incertitude

Mobilisés
Bref
Lisa Castelly
8 Août 2018 0

Après le tournant dramatique qu’a pris hier le conflit au Mcdonald’s Saint-Barthélémy, où un représentant syndical a menacé de s’immoler (lire notre article), les salariés poursuivent leur mobilisation. Ces derniers occupent le restaurant depuis mardi, et s’apprêtent à y passer une deuxième nuit. Selon une salariée présente sur place, le représentant syndical en question, Kamel Guemari les a rejoints après un passage à l’hôpital. L’équipe souhaite toujours l’annulation ou au moins le report de la cession du restaurant voué à devenir un restaurant asiatique halal.

Si le changement de mains devait avoir lieu ce mercredi, les salariés n’ont pas davantage d’informations sur leur avenir. “On n’a encore vu personne et ce matin on a reçu une livraison de McDo, comme si tout continuait normalement », a expliqué Tony Rodriguez, délégué syndical Sud Solidaires, à nos confrères de 20 Minutes.

Les 77 employés du restaurant sont d’autant plus inquiets qu’un rapport commandé par le comité d’entreprise et que La Marseillaise a pu consulter émet des doutes sur le sérieux du projet de reprise et interroge ses objectifs. “Quand bien même l’ouverture sera effective comment est-il envisagé de faire travailler 70 personnes quand les concurrents n’emploient au mieux qu’une dizaine de personnes pour un volume d’activité comparable ?”, écrivent les experts du cabinet Technologia Expertises. Une analyse qui vient renforcer les angoisses des salariés qui craignent d’être victimes d’un plan social déguisé.


A la une

À Marseille, l'”ancien monde” ne craint plus La République en marche
Poignées de main chaleureuses, cigarillo aux lèvres, petites blagues décontractées, Dominique Tian est ici chez lui et il entend bien le montrer. Vendredi 12...
Martine Vassal bricole un agenda environnemental à un milliard d’euros
Moins d'un mois. C'est le temps record qu'il aura fallu aux équipes de la métropole pour se greffer sur l'agenda environnemental du conseil départemental....
Les premiers arbres de La Plaine tombent malgré la résistance
La pluie tombe, les arbres aussi et certains manifestants pleurent en voyant les premiers tilleuls chuter dans un grand crac sinistre. Ils hurlent aussi...
Conflit d’intérêts à la tête de l’institut de recherche pour le développement
Charles Duchaine est de retour à Marseille. Pas le premier juge de l'affaire Guérini en personne, mais les contrôleurs de l'agence française anti-corruption (AFA)...
À Saint-Victoret, des travaux qui se font tout seuls embarrassent la métropole
C'est un joli parc à la sortie du bourg de Saint-Victoret en direction de la gare de Pas-des-Lanciers. A côté du centre aéré fraîchement...
L’institut Ricard drague les habitants de l’Estaque avec une ferme à poissons du futur
"Nous avons proposé un projet de ferme que l'on pourrait appeler... permaquacole !", lance fièrement Patricia Ricard, petite-fille de Paul et présidente de l'Institut océanographique du...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire