Les plaisanciers de La Ciotat au tribunal administratif contre une hausse de leur redevance

Salé
Bref
Lisa Castelly
9 Oct 2018 4

Les propriétaires de bateaux du Vieux-Port de la Ciotat ont vu rouge en voyant leur redevance portuaire annuelle grimper de 200 euros. Une décision prise par la société Semidep, qui a le Vieux-Port et les chantiers navals en gestion. Selon l’association des plaisanciers, citée par La Marseillaise, la hausse n’est appliquée qu’aux bateaux de moins de huit mètres : “Les unités de plus de huit mètres en sont exemptées tandis que les bateaux de tradition – en bois – bénéficient d’une ristourne”.

Devant une hausse qu’ils jugent “démesurée et illégale”, selon les mots de Robert Polo, président de l’association de défense des plaisanciers du Vieux-Port, ces derniers ont décidé d’intenter un recours en devant le tribunal administratif pour obtenir son annulation. Ils pointent aussi des vices de forme, comme “l’absence d’affichage” mais aussi le fait que la hausse a été facturée avant les avis du conseil portuaire et du conseil départemental. Jusqu’ici, la Semidep et la Ville de la Ciotat ont justifié cette augmentation de redevance par le besoin de couvrir les coûts de fonctionnement et le renouvellement des équipements portuaires.

Source : La Marseillaise

A la une

Paysage de l’habitat indigne dans le centre-ville de Marseille
Le 5 novembre dernier, huit personnes perdaient la vie dans l'effondrement de leur immeuble, rue d'Aubagne, à Noailles. Depuis manifestations et mobilisations citoyennes se...
Au 22 rue des Feuillants, plongée dans les limbes d’une copropriété dégradée
Février 2018. Marsactu organise son premier débat au théâtre de l'Oeuvre. Le thème de la soirée : "le centre-ville pour qui, pour quoi ?"....
Le département refuse de conditionner ses aides aux communes à la construction de HLM
Comme un air de déjà-vu. Vendredi, au lendemain d'un conseil métropolitain marqué par la question de la lutte contre l'habitat indigne, l'assemblée départementale a...
Habitat indigne : la métropole lance le débat “du futur” et laisse le passé à la Ville
La tension est à la mesure de la gravité du moment. La présidente de la métropole, Martine Vassal égraine les prénoms des morts de...
À Saint-Just, un pique-nique protestataire pour dénoncer la grève des cantines
"Nous, parents d’élèves, sommes pris en otage !" Paquets de chips, pizzas et sandwichs sont au menu ce jeudi, pour agrémenter un pique-nique de...
Un mois après le drame rue d’Aubagne, le débat sur l’habitat indigne s’impose à la métropole
Le débat politique se déplace et l'action avec. À la suite du report en urgence par Jean-Claude Gaudin du conseil municipal prévu lundi, c'est...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. libegafralibegafra

    Il faut porter l’affaire au conseil Macron: cette augmentation risque de masquer pour ces gens l’augmentation de pouvoir d’achat promise par le chef de l’Etat en Janvier 2019, surtout s’ils sont de plus retraités, fonctionnaires, en recherche d’emploi, …

    Signaler
  2. Pascal LPascal L

    Merci pour l’information mais il manque une donnée : ils vont devoir verser 200 euro de plus, mais combien versaient-ils précédemment ? D’après ce qui se dit (et c’est pour ça que les places se revendraient très cher sous le manteau) ils ne versaient pas grand chose, moins que la location d’un petit garage. Est-ce une rumeur ?

    Signaler
    • Julien Vinzent_Julien Vinzent_

      Bonjour, le forfait annuel (hors frais annexes) allait de 800 à 1600 euros.

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire