Les patrons locaux ne veulent pas d’une augmentation du versement transports

Laiterie
Bref
le 15 Oct 2021
5

La décision n’est pas prise, mais l’augmentation du versement transports, contribution des entreprises aux projets de création d’infrastructure, fait partie des scénarios envisagés par les élus métropolitains pour dégager des marges de manœuvre financières, attendues par le président de la République. Au micro de Gomet, le patron de la CCI, Jean-Luc Chauvin et le président de l’UPE13 Philippe Korcia, ont dit leur hostilité à une telle décision. Le patron des patrons locaux ne veut plus être “les vaches à lait” du territoire.

Selon le dirigeant du syndicat patronal, le montant du versement transports a été multiplié par trois en “pour atteindre 350 millions d’euros en 2020 et nous sommes toujours dans l’attente de solutions efficaces pour nos collaborateurs. Qu’ont-ils fait depuis toutes ces années avec ces millions d’euros payés par nos entreprises ?” Selon Les Nouvelles publications, Philippe Korcia a écrit au président de la République pour pouvoir “cogérer” la métropole. Il y dit refuser la métropole de projets et vouloir la fusion avec le département et la disparition des conseils de territoire.

Source : Gomet
+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Et pourtant c’est bien eux les épiciers marseillais qui appelaient de leurs voeux Vassal.
    Et en plus , les duetistes Chauvin et Korsia qui se demandent où est passé le pognon,quel niveau ce patronnat marseillais! Encore deux qui viennent de découvrir l’Amérique.
    Mort de rire.

    Signaler
  2. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Je suis assez rarement sur la même longueur d’onde que le patronat, mais il pose là une bonne question : où est passé l’argent du Versement Mobilité (nouveau nom du Versement Transport) ?

    Et il a raison de vouloir simplifier l’organisation institutionnelle locale : commençons par virer les conseils de territoire.

    Après des décennies de sous-investissement dans les transports, la flambée des prix des carburants depuis le début de l’année nous rappelle que nous avons désormais le choix entre Charybde et Scylla : un territoire peu attractif et gangrené par le chômage en raison de la faiblesse des infrastructures de transport, ou un territoire peu attractif et gangrené par le chômage en raison du poids de la fiscalité nécessaire pour rattraper le retard des infrastructures de transport. Bravo à tous les acteurs de cette belle pièce !

    Signaler
    • barbapapa barbapapa

      Pour rebondir sur un autre article de Marsactu, Korcia est aussi une des oreilles du président, invité à ses tablées marseillaises… Et je suis aussi d’accord sur ses dires sur la gabegie métropolitaine et avec ses propositions sur la suppression des mille feuilles administratifs, mais alors pourquoi l’UPE13 a mis toutes ses forces pour soutenir Vassal et consorts ?

      Signaler
    • GlenRunciter GlenRunciter

      Les conseils de territoire sont les vestiges des anciennes interco, et devaient logiquement disparaitre. Elles sont toujours là et ne servent a rien si ce n’est donner un mandat à des élus locaux qu’il faut bien nourrir….

      Signaler
  3. Brallaisse Brallaisse

    Les réseuax “baroques” de Vassal , sans doute ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire