Les Fralib reçus à l’Elysée : ce que disait Hollande il y a un an

Bref
le 31 Août 2012
0

Alors "simple" candidat à la primaire socialiste, François Hollande avait rencontré une première fois les syndicalistes de Fralib en juillet 2011 sur le site de Netcacao, usine à l'époque en redressement judiciaire. Il avait promis de les revoir, cette fois-ci sur leur site de Gémenos. C'était chose faite le mois suivant. Quasiment un an jour pour jour après sa conférence de presse, suivie depuis par de nouvelles discussion à Paris et Marseille, les Fralib sont reçus par ses conseillers à l'Elysée.

Déjà, le rapport de force avec Unilever, maison-mère de l'entreprise, était engagé : "pression d'aujourd'hui, je suis dans l'opposition, mais aussi pression de demain où nous pouvons être dans une autre situation". Avec un objectif : "convaincre Unilever de céder la marque Éléphant, les machines, et de permettre à l'entreprise d'avoir le fond de roulement nécessaire pour engager la production". Maintenant que Marseille Provence métropole est en voie de récupérer l'intégralité de l'outil industriel, c'est sur la marque que se focalise l'enjeu :

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire