Les dirigeables Flying whales choisissent la Gironde et lâchent Istres

Dégonflé
Bref
Lisa Castelly
20 Juin 2019 0

Flying Whales ne viendra pas construire ses immenses dirigeables à Istres. La start up qui vise à faire du transport de chargements lourds a finalement choisi d’implanter son usine en Gironde, après avoir envisagé le pôle dirigeable istréen, annonce Sud ouest. Comme l’expliquait Marsactu en janvier dernier, l’installation avait été rendue difficile par les retards pris dans les autorisations administratives nécessaires et le fait que l’armée n’aurait pas apprécié l’idée qu’une entreprise avec des capitaux chinois puisse jouir d’une vue plongeante sur une base aérienne militaire. S’ajoutait aussi le facteur du vent qui y souffle parfois fortement, même si, aux dires du président de Flying whales Sébastien Bougon, existait « un engagement moral à ce qu’Istres soit le plan A ».

« Nous avons eu des offres de la part de cinq autres régions françaises (Auvergne-Rhône-Alpes, PACA…) et celle de la Nouvelle-Aquitaine était loin devant sur le plan économique, social… Son président, Alain Rousset, est visionnaire, il n’hésite pas à entrer au capital des entreprises », a-t-il finalement déclaré lors du salon aéronautique du Bourget mercredi, rapporte Sud ouest. La région Nouvelle-Aquitaine est en effet actionnaire du projet depuis 2017. Aujourd’hui doté de 100 salariés, Flying whales espère générer 200 à 300 emplois avec la création de son usine.

Le président de région Renaud Muselier (LR), déçu par l’annonce, a d’ores et déjà échangé avec Sébastien Bougon pour évoquer d’autres possibilités d’activités en PACA, souligne Gomet’. Flying Whales a par ailleurs annoncé qu’il confierait à l’entreprise vitrollaise ADF la construction de son système d’arrimage et de décollage. Le grand groupe Thales reste en discussion pour développer à Istres son projet Stratobus.

Source : Sud Ouest

A la une

[Ô mon bateau] L’astuce risquée du « 51/49 » pour récupérer une place au port
51/49. Le terme sonne comme une astuce, de celles qui se soufflent d'un air entendu sur les forums de voileux. Et en apparence c'en...
Comment le Mucem s’est retrouvé sur le maillot de l’OM
Un terrain de foot sur le toit du Mucem. L'image est un peu inhabituelle. Pour sa deuxième année comme équipementier de l'Olympique de Marseille,...
Saïd Ahamada (LREM) tente de sortir du peloton sur la route des municipales
Saïd Ahamada ne veut plus attendre. Mercredi, le député LREM de la 7ème circonscription des Bouches-du-Rhône et candidat à l'investiture de son parti pour...
L’État remet à plus tard le sauvetage de l’étang de Berre au bord de l’asphyxie
"Faut-il réhabiliter l'étang de Berre ?". Alors que l'état alarmant du site ne fait plus de doute (lire notre article), l'État vient de remettre...
L’éditorial de FOG qui fâche Bruno Gilles… et les journalistes de la Provence
Au sein des colonnes de La Provence, la plume de Franz-Olivier Giesbert, alias FOG, directeur éditorial du titre depuis 2017, va et vient avec plus...
Travaux ferroviaires sur la ligne Marseille-Aix : « modernisation » ou « projet dément » ?
Les voyageurs entre Marseille et Aix, et au delà vers les Alpes, verront-il un jour un service cadencé, à la régularité irréprochable comme cela...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire